Blanche Neige et Grise Pluie – Grégoire Solotareff et Nadja

blancheneigegrisepluieIl était une fois une petite fille à la peau blanche immaculée comme la neige, la bouche rouge écarlate comme le sang et les cheveux noirs comme l’ébène. Elle avait pour mère une marâtre qui passait son temps à interroger son miroir magique afin de l’entendre dire qu’elle était la plus belle femme du royaume. Mais lorsque Blanche Neige, sa belle-fille, grandit, sa beauté n’a pas d’égal dans tout le pays. La marâtre demande alors à un chasseur d’abandonner la jeune femme dans la forêt immense et obscure… Blanche Neige découvre alors une chaumière et fait connaissance avec ses habitants, sept adorables nains… Et puis l’histoire continue avec l’arrivée de l’effroyable sorcière apportant à Blanche Neige une pomme empoisonnée, tristesse et mort s’ensuivent jusqu’à ce qu’un prince vint à passer sur le chemin… Vous avez naturellement reconnu l’illustre conte de Blanche Neige, conte que Grégoire Solotareff s’est amusé à détourner, et Nadja à  croquer.

L’auteur invente une demi-soeur à Blanche Neige, Grise Pluie, sans charme et triste comme la pluie. En revanche, elle a beaucoup d’esprit – mais ses siestes à répétition lui font manquer les grands événements de l’histoire…  – à l’inverse de sa soeur, innocente et naïve. Malgré elle, Grise Pluie se retrouvera elle aussi dans la forêt profonde et rencontrera sept nains, des vieillards «  calculateurs, pingres, sans coeur, sept petits fricoteurs malfaisants. »

Une bonne dose de fantaisie, une once d’ironie, des personnages hauts en couleurs, le tout parsemé de dessins drôlissimes, autant d’ingrédients qui feront bien rire les enfants – et leurs parents – à partir de sept ans.

« – Mange donc cette pomme, ma toute belle, tu vois bien qu’elle n’est pas empoisonnée, je l’ai mangée à l’instant même devant toi à moitié !

Là est la preuve par trois de la grande, immense, de l’insondable bêtise de Blanche Neige :

  1. Qui serait assez stupide pour acheter des rubans à une soi-disant marchande, – en plus maquillée en sorcière – au beau milieu de la forêt ?

  2. Qui, quelques jours après l’épreuve d’un étranglement (râté mais tout de même!), ouvrirait à une inconnue, et par dessus le marché se ferait coiffer avec son peigne ?

  3. Enfin et surtout : qui accepterait, achèterait, puis croquerait, une pomme à moitié mangée? 

Bref, on l’a compris, Blanche était plus belle que sensée. »

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Autre livre lu de l’auteur : Loulou, l’incroyable secret (avec Jean-Luc Fromental)

Livre reçu en Service de Presse. Illustrations en noir et blanc : épreuves non corrigées.

Blanche Neige et Grise Pluie, conte détourné de Grégoire Solotareff et Nadja, à partir de 7 ans, Collection Mouche, L’école des loisirs, Septembre 2015 —

Publicités

9 réflexions sur “Blanche Neige et Grise Pluie – Grégoire Solotareff et Nadja

  1. Une bonne idée de réinventer Blanche-neige! Elle a l’air tellement sympathique sa marâtre de mère sur l’image, avec son collier pendentif à tête de mort mdr on est moderne ou on ne l’est pas! 😀
    Gros becs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s