À l’école des doudous ou comment devenir un doudou – Frédérique Elbaz et Isaly

ecoledoudous

Quand on est une petite vache en peluche douce, joyeuse et pleine d’entrain, il est bien difficile de rester de marbre sur une étagère entre « un ours mal léché et un canard boiteux ». Quel ennui de vivre ainsi…
Un jour, elle apprend qu’une petite fille l’a choisie pour être son doudou. La petite vache est ravie mais elle ignore qu’être un doudou ne s’improvise pas : un apprentissage s’impose. C’est pourquoi, elle va devoir aller à l’école des doudous. Et c’est dans le plus grand secret qu’un vieil ours tout cabossé vient la chercher sur son étagère. La route est longue, la nuit est noire, et après avoir marché, ramé et emprunté un souterrain la petite vache est épuisée quand elle arrive enfin à l’école. Heureusement, elle reçoit un accueil chaleureux du directeur « un cachalot frétillant » et des peluches venues de tous les horizons. Le soir-même, une grande fête est organisée en son honneur. Et dès le lendemain matin, les cours commencent : des leçons à apprendre, des règles à retenir, de la gymnastique pour travailler les muscles – il est bien connu que les enfants font subir à leur doudou toutes sortes de positions et de mouvements incongrus – de l’histoire pour connaître les droits des doudous – les peluches ne sont pas des potiches, eux aussi ont des aspirations et des revendications – , de la natation – et oui, il est possible que l’enfant aille en vacances à la mer… il faut savoir tout faire quand on est doudou ! – … Bref, durant des mois, la petite vache en peluche va travailler fort pour décrocher son diplôme. Une photo de classe immortalise les super doudous et chacun prépare sa valise pour rejoindre enfin l’enfant tant attendu. Quelle chance il aura, cet enfant, d’être accompagné ainsi aux balbutiements de sa vie par une si jolie, si douce, si joyeuse petite vache en peluche.
Un voyage initiatique passionnant au pays des peluches. Des mots tendres et drôles. Des illustrations foisonnantes et chatoyantes. Un album doudou.

« On ne naît pas doudou, on le devient. »

 » – Qui parmi vous peut me dire ce qu’est un enfant ? Demanda-t-il. Tous voulaient répondre. La petite vache leva la patte très haut. – Un enfant, dit-elle, c’est un être tendre, doux, merveilleux, adorable qui fait des câlins. – C’est vrai, répondit le panda. Leçon numéro 1, notez dans vos cahiers : un enfant est une créature tendre, douce, merveilleuse, câline, qui pue, qui pète, qui rote, qui bave, qui crotte. »

P1080254P1080257P1080258

Livre reçu en Service de Presse.

À l’école des doudous ou comment devenir un doudou, album jeunesse écrit par Frédérique Elbaz et illustré par Isaly, dès 3 ans, Les éditions du mercredi, Mai 2015 —

Publicités

12 réflexions sur “À l’école des doudous ou comment devenir un doudou – Frédérique Elbaz et Isaly

  1. « qui pue, qui pète, qui rote, qui bave, qui crotte. » – même mon p’tit Thomas qui a 12 ans se régalerait de ce livre rien que pour des phrases comme celle-là ! 😀

    C’est tellement « cute »! On ne s’imagine pas tout ce que les doudous on à apprendre pour devenir de vrais compagnons! Mais là tu m’apprends qu’ils font même de la gymnastique pour travailler les muscles… 😉

    C’est vraiment craquant tout plein…
    Je t’embrasse

    1. Ce pastiche apparait en pleine page avant l’histoire. C’est bien vu! D’ailleurs, il y a tout un passage dans le livre sur la révolution des peluches « filles »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s