La poésie du jeudi avec Charles Baudelaire

« – Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ?
ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ?
– Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
– Tes amis ?
– Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est
resté jusqu’à ce jour inconnu.
– Ta patrie ?
– J’ignore sous quelle latitude elle est située.
– La beauté ?
– Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.
– L’or ?
– Je le hais comme vous haïssez Dieu.
– Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
– J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas…
là-bas… les merveilleux nuages ! »

L’étranger,  Le spleen de Paris, Charles Baudelaire

dit par Jean Babilée

 Lapoesiedujeudi

Autres poèmes choisis : Asphodèle avec Matin d’Octobre de François Coppé,  Marie et Anne  avec La promenade d’automne de Marcelline Desbordes-Valmore, Valentyne avec  Cavalerie du rêve  » de Jean Joubert, Soène  avec La Rose-Thé de Théophile Gauthier, Natiora  avec L’horloge de Charles Baudelaire, Jacou33 avec un haïku d’automne de Natsume Sôseki, Béné31 et un extrait de La nuit d’octobre d’Alfred de Musset, DimDamDom59 avec  La vie est une chance de Mère Teresa

Pour ceux qui ne connaissent pas Jean Babilée (1923-2014), il était  danseur chorégraphe et acteur.

Publicités

14 réflexions sur “La poésie du jeudi avec Charles Baudelaire

  1. Comme je te l’ai dit hier en commentaires, un de mes poèmes préférés de Baudelaire à cause des nuages… et ça rejoint ma lecture de Guy Goffette qui se dit aussi « brasseur de nuages », comme bien des poètes qui mettent juste le vent en mots et ne sont pas attachés aux valeurs matérielles… Que je les aimes moi ces merveilleux nuages… Les vidéos sont très belles, merci ! 😉

    1. Ah les poètes et leurs nuages… autant je connais plutôt bien les poèmes des Fleurs du mal, autant ses poèmes en prose m’étaient « étrangers » justement. Pourtant quelle beauté la prose de Baudelaire!

  2. Je ne connaissais pas Jean Babilé.
    Et je n’ai jamais pu relire Baudelaire depuis que la Fac m’en a dégoûté… 😦
    Mais finalement en lisant et écoutant ce poème, je crois que je devrais retenter…

    1. Je ne connaissais pas Babilée non plus. Et c’est une belle découverte pour moi. Quant aux petits poèmes en prose de Baudelaire, ils sont magnifiques.

    1. C’était un de mes jeux petite ; regarder les nuages, retrouver des formes connues et m’imaginer partir avec eux… aujourd’hui les regarder m’apaise.

  3. Belle interprétation d’un poème qui ne l’est pas moins!!! Je ne connaissais pas Jean Babilée, on peut dire de lui que c’était un artiste complet!!!
    Merci à toi pour ce partage.
    Bises amicales.
    Domi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s