La Danse du Cygne – Laurel Snyder et Julie Morstad

ladanseducygne

Il y a plus d’un siècle, un soir de neige à Saint-Pétersbourg, un traîneau glisse vers le Théâtre Mariinsky. À son bord,  Anna et sa maman. La petite fille ne le sait pas encore mais cette soirée va bouleverser sa vie. D’abord elle est éblouie par l’immensité de ce théâtre inondé de lumière et, quand assise dans le noir elle entend s’élever la musique de Tchaïkovsky et  voit les danseurs évoluer sur les planches avec grâce et légèreté, Anna est émerveillée par tant de beauté. Elle sera danseuse, c’est sûr.

Elle auditionne une première fois à l’Ecole Impériale du ballet mais sa jeunesse ne joue pas en sa faveur. Durant deux ans, elle ne pense qu’à la danse. Sans cesse elle virevolte dans le modeste foyer au milieu des vêtements et autres draps suspendus, aidant sa mère, lingère. À dix ans enfin, ses pieds foulent le parquet. Elle est si heureuse, si avide d’apprendre. Petite, fine, de constitution fragile, mais courageuse et persévérante elle travaille énormément… on se moque de sa faiblesse et de « ses pieds crochus » mais le jour où elle monte sur scène, on l’ovationne. Le public est enchanté et impressionné par cette délicate ballerine, les expressions de son visage, ses gestes aériens.  Émouvante et envoûtante, elle ne s’arrêtera jamais de danser, deviendra étoile, parcourera le monde, ira dans les endroits les plus reculés. Sensible et généreuse, elle aura le souci de rendre son art accessible à tous.  Jusqu’à sa mort tragique, une pneumonie foudroyante en 1931, elle dansera.

Anna Pavlova reste aujourd’hui dans toutes les mémoires, une danseuse majestueuse ; une Gisèle merveilleuse, un Cygne magnifique, une sublime Sylphide.

Laurel Snyder et Julie Morstad lui rendent un bel hommage. Avec un texte élégant et poétique, avec des dessins grâcieux et doux, elles retracent la vie d’une grande ballerine, une étoile… éternelle.

 « Enfin, elle monte sur scène, seule… et déploie des ailes blanches, un cygne. Elle entremêle les notes, transforme la mélodie en une véritable histoire. Le public regarde. Ne la quitte pas des yeux -. Anna est un oiseau en plein vol, un caprice du vent et de l’eau. Un plumage tranquille dans un monde immense et bruyant. Anna est le cygne. »

danseducygne4

danseducygne1

danseducygne2

danseducygne3

La Danse du Cygne, la vie et la danse d’Anna Pavlova, album écrit par Laurel Snyder et illustré par Julie Morstad, traduit de l’anglais (États-Unis) par Cécile Provost, à partir de 5 ans, L’étagère du bas, Octobre 2018 —

Publicités

3 commentaires sur “La Danse du Cygne – Laurel Snyder et Julie Morstad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s