La fille cachée du roi des Belges – Brigitte Smadja et Juliette Baily

lafillecachéeduroidesbelges.jpg

C’est la rentrée scolaire. Medhi est en retard et Zoé sa meilleure amie l’attend comme toujours en bas de l’immeuble,  ils rattrapent les jumeaux Manuel et Elias à la montée du bus et rejoignent dans la cour de récréation les inséparables Charlotte et Clarisse, et Baptiste, celui qui sait tout sur tout. Les retrouvailles sont joyeuses, la discussion principale tourne autour de la chute en skate de Zoé, qui encore aujourd’hui a un bras dans le plâtre. La petite bande est en Cm2 et une fois encore leur maître est Lucas, ce qui les ravit.

D’un coup, les habitudes et les repères des élèves vont voler en éclats. Car sitôt la porte de la classe fermée, celle-ci s’ouvre de nouveau sur la directrice, un homme tiré à quatre épingles et une fille blonde à queue-de-cheval tortillant une mèche de cheveux échappée. Zoé ayant dû changer de place à cause de son bras cassé, voilà la nouvelle qui s’installe à côté de Mehdi. Elle s’appelle Bérangère.

Cette irruption dans le quotidien des élèves va faire vagabonder l’imagination de chacun et on connaît la puissance inventive des enfants… La voiture de luxe avec chauffeur qui  dépose Bérangère tous les jours suscite la curiosité, et entraîne des suppositions de toutes sortes – elle serait la fille cachée du roi des Belges, aurait été témoin d’un meurtre… -. Entre fascination peur et envie, Medhi Zoé les jumeaux et les autres se questionnent, observent et surveillent. Quelques jours suffiront pour mettre sens dessus dessous la classe entière envahie par des tensions, des jalousies, des colères, des disputes, des incompréhensions, des chagrins aussi.

Brigitte Smadja déploie avec justesse la palette d’émotions ressentie par les enfants de cette école lorsqu’ils sont confrontés à l’arrivée d’une inconnue dans leur vie ; une étrangère, avec ses différences, le mystère qu’elle porte, les bouleversements qu’elle déchaîne. Le suspense est entretenu jusqu’à l’astucieuse fin, qui laissera sûrement quelques lecteurs sur leur faim…

fillecachéebelge2fillecachéebelge3fillecachéebelge1

La fille cachée du roi des Belges, roman écrit par Brigitte Smadja et illustré par Juliette Baily, à partir de 8 ans, Collection Neuf, L’école des loisirs, février 2018 —

Publicités

6 commentaires sur “La fille cachée du roi des Belges – Brigitte Smadja et Juliette Baily

    1. Ma fille a été déçue par la fin (parce qu’aucune explication n’est donnée… la petite nouvelle part dans une nouvelle école peu de temps après son arrivée, et donc on ne sait pas qui elle était). Mon regard d’adulte est différent, j’ai trouvé cela astucieux, ce que l’auteure voulait montrer : tout ce qui se met en place lorsqu’un nouveau élève arrive dans une école : la peur de l’inconnu, l’intégration…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s