Ma tribu pieds nus T.1 Adieu, béton! – Stéphane Nicolet

Quel pied, ce roman! Du rythme, de l’inventivité, de la drôlerie, de la finesse, de la tendresse, tout ce que j’aime! L’histoire démarre sur les chapeaux de roues : on assiste au départ précipité de la famille Papaioannou pour le sud de la France suite à l’incendie de leur logement en banlieue parisienne, causé par Achille – le père – qui, en faisant flamber quelques crêpes a enflammé tout l’appartement! Heureusement, pépé a la soluce : la tribu quitte la place non sans perte et fracas direction Sauvetat-sur-Bedoule – où les attend la vaste demeure d’un aïeul -. Bye Bye La cité des Flamants Roses, hello la cambrousse! Le père, la mère, les trois enfants – Hélios 15 ans, Sélé bientôt 12 Apollon 5 – et le grand-père arrivent à destination avec dans les poches plein de bonne volonté mais beaucoup d’ ignorance. Les débuts sont forcément durs pour les ados : sans « ouifi » sans supermarché à proximité et pour seule horizon la campagne – heureusement l’été est là et les vacances avec -. La mère installe son cabinet dans la maison, le père lie vite connaissance avec les « locaux » qui lui insufflent l’idée de mettre en scène un spectacle de clown, quant au grand-père il entreprend de faire un jardin potager – et c’est pas gagné! -… C’est Sélé qui raconte cet eldorado verdoyant, avec son regard son ressenti et ses mots à elle. Elle dit les rivières les pêches aux écrevisses les baignades, le goûts des figues et autres fraises des bois, la rencontre inopinée avec un « cerf », l’amitié avec les nouveaux voisins, la découverte d’une grotte et ses talents de « peintre », l’entraide, la beauté et le calme des paysages, les sentiments qui parfois la dépassent, l’amazone qui en elle se réveille, sa passion pour la déesse Artémis, l’origine et la réparation du traumatisme paternel…

Ce roman – oh joie, un second tome suivra – est une merveille, vraiment! Des jeux de mots et des dessins rigolos, des situations fantasques, l’adolescence et ses tourments, la famille dans tous ses états, les failles et la lumière qui se faufile au travers, la nature bienveillante, la solidarité… Si beau juste sensible et pertinent! J’ai adoré!

Ma tribu pieds nus T.1 Adieu, béton!, roman jeunesse illustré de Stéphane Nicolet, dès 9 ans, Casterman, février 2021 —

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s