Madame hibou cherche appartement – Caroline Dorka-Fenech et Géraldine Alibeu

Un beau jour, ou plutôt une nuit! Madame Hibou en eut assez de vivre ici, dans ce si vieil arbre qui lui servait depuis des lustres de maison. Assez de la pluie, du vent glacé, des flocons de neige! Assez d’être constamment enrhumée et fiévreuse! Cette fois, la coupe était pleine, il lui fallait à tout prix sortir de ce trou. Elle rêvait d’un abri au sec, d’un nid tout chaud, d’un endroit coquet et douillet. Avec des murs peints en jaune, sa couleur chérie… que le soleil entre enfin jusque dans son appartement! Parce que voilà, ce qu’elle désirait : un APPARTEMENT – digne de ce nom (et pas un taudis humide). Cette nuit-là donc, elle prit son téléphone, bien décidée à trouver un logement. Après de nombreuses heures passées à discuter mollement, on lui dit enfin ce qu’il fallait faire : Prouver qu’elle existait!! Munie de ses papiers roses et bleues, Madame Hibou partit donc armée de tout son courage et de toute sa volonté en direction du grand bâtiment gris… là où on décidait, si oui ou non, vous existiez vraiment!! Seulement, elle n’était pas la seule à vouloir déménager. Une file immense de hiboux serpentait devant le cube cendré. Trois mois d’attente pour espérer atteindre le guichet!!! Heureusement, parmi cette foule, elle fit la connaissance d’hiboux très sympathiques. De discussions en réflexions, une ingénieuse idée surgit…. Un splendide album terriblement contemporain qui évoque avec clairvoyance la précarité, le manque d’accès aux logements, la lenteur de l’administration – et l’absurdité de ses lois -, la solidarité et l’habitat participatif. Le texte est merveilleusement mis en valeur par des illustrations aussi flamboyantes que tendres! À glisser d’urgence dans toutes les mains, petites et grandes!

« Ainsi était organisé la société des hiboux : si l’on voulait obtenir un appartement, il fallait exister. Des appartements à des hiboux qui n’existaient pas, on n’en donnait pas. Vous aviez beau insister : si vous n’existiez pas, vous n’aviez pas le droit de vous loger. Cela peut paraître bizarre, mais les lois des hiboux avaient été rédigées dans l’ancien temps. Même si personne ne les comprenait, tout le monde était obligé d’y obéir. »

Madame hibou cherche appartement, album jeunesse écrit par Caroline Dorka-Fenech et illustré par Géraldine Alibeu, à partir de 5 ans, À pas de loups éditions, mai 2021 —

Un commentaire sur “Madame hibou cherche appartement – Caroline Dorka-Fenech et Géraldine Alibeu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s