La vie de château T.1 Violette et Régis – Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H’Limi

Le 12 avril dernier, en plein confinement, ma petite famille et moi avons découvert à la télévision Violette Régis Geneviève Olga Malcom Monsieur Ange, arpenter les couloirs du château, pénétrer dans l’antre de l’araignée – structure de tuyaux de plomb qui alimente en eau les bassins et fontaines des jardins. La vie de Château, un film d’animation bouleversant de tendresse qu’on a regardé serrés les uns contre les autres. Heureuse d’avoir aujourd’hui entre les mains cette histoire mise en mots. Violette a huit ans quand ses parents meurent lors des attentats du 13 novembre 2015. Immédiatement placée chez sa famille la plus proche, elle débarque accompagnée de Geneviève, assistante sociale, dans les allées du Château de Versailles, où son oncle Régis travaille. Il veille à l’entretien des lieux. Fâché avec sa famille depuis des lustres, l’homme, un colosse bourru accueille la petite fille avec un certain malaise. Quant à Violette, elle refuse de lui parler et ne rêve que d’une chose : partir chez ses grands-parents dans le sud de la France. La cohabitation est chaotique : l’oncle qui a toujours vécu seul fait ce qu’il peut mais ça ne suffit pas… la fillette fugue régulièrement de l’école, pour se rendre devant l’appartement clôt où elle vivait avec ses parents. Au fil des jours pourtant, des liens forts vont se tisser entre ces deux solitudes qui ont tant besoin d’être aimées. Violette et Régis vont s’apprivoiser. Elle va se faire une place dans sa vie, dans son cœur et dans cet endroit fabuleux où foisonnent les cachettes les secrets les beautés les jeux et les amis aussi. Ancré dans une réalité sombre, ce petit roman est lumineux et plein d’espoir. Le deuil y est abordé avec pudeur et délicatesse. Et le cadre enchanteur du Château de Versailles apporte un imaginaire réconfortant et chaleureux à cette petite fille au cœur bien lourd. Un livre avec plein d’amour dedans à savourer en attendant le tome 2.

« Personne ne m’a rien expliqué. On me dit que papa et maman sont partis. Moi, je sais bien qu’il ne sont pas « partis », ils sont morts, voilà. Ça arrive. Aujourd’hui, c’est leur enterrement. Je regarde tous ces gens qui sont venus, habillés en noir. Ils sont élégants, je n’ai jamais vu autant de gens vêtus de la même façon réunis. Moi aussi je suis en noir mais ça ne se voit pas car j’ai mis mon habit préféré par-dessus : mon ciré jaune. »

 » Sur le seuil de la porte, j’ai dit au revoir à Violette. J’ai un gros rhume ces derniers temps, je n’arrête pas de me moucher… mais je dois dire que c’était bien pratique pour cacher mes larmes… Je n’avais pas envie qu’elle parte, Violette est un petit soleil. »

« Mon cœur bat très fort dans ma poitrine, comme s’il allait remonter dans ma gorge, s’évader. Je serre la grosse main de Régis et je sens que mon cœur aussi a changé de place, il bat dans ma main. »

La vie de château, T.1 Violette et Régis, roman jeunesse écrit par Clémence Madeleine-Perdrillat et illustré par Nathaniel H’Limi, dès 8 ans, L’école des loisirs, février 2021 —

2 commentaires sur “La vie de château T.1 Violette et Régis – Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H’Limi

  1. Ta chronique me donne très envie de le découvrir, que ce soit sur le dépassement du deuil ainsi que sur la construction de la relation entre les personnages. 🙂 Les illustrations semblent très belles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s