Les nuits de Mona – Anne Cortey et Julia Spiers

Quand la journée s’achève, que le ciel s’assombrit, l’angoisse de Mona s’installe. Le noir de la nuit ne quitte plus ses pensées, et bouscule son endormissement. Surtout les dimanches soirs. Heureusement, Ouf est là. Plus qu’une peluche, il est le compagnon de tous les instants, son confident. Celui qui apaise, rassure, veille. Souvent, il lui raconte des contes russes puisés dans son enfance dans la Taïga, lui écrit de tendres lettres, lui chante des comptines, lui prépare des surprises, comme des goûters sous la lune avec pour invités singe chouette chauve-souris, lapin chat hérisson. Et ensemble, ils regardent dans le ciel d’encre le spectacle des constellations. Les moments passés tous les deux, si joyeux doux et colorés, ont le pouvoir immense de faire disparaître la grande peur du noir, et apparaître le sommeil. Ainsi défilent les saisons, été automne hiver printemps. Au fur et à mesure du temps, la petite fille apprivoise le soir. Se met à l’aimer, même. Une année belle, ou elle souffle ses six bougies, caresse doucement le ventre de sa maman, qui chaque jour s’arrondit davantage. Et donc se prépare à être grande sœur. Car, oui, Mona a grandi. Ses craintes d’autrefois se sont définitivement envolées, et le bébé tant attendu arrive. Cette naissance annonce peut-être une séparation avec Ouf… mais quelque chose me dit qu’il ne sera jamais loin du cœur de Mona. Un texte aux multiples facettes – fait de récits enchâssés de petites chansons de courriers – d’une infinie tendresse sur les nuits trop noires et des illustrations sublimes, oniriques à souhait. Un merveilleux album.

« Le dimanche soir, les nuits sont plus noires que toutes les autres nuits, les bruits plus nombreux, et plus forts, comme s’ils voulaient empêcher Mona de fermer les yeux. »

« Ma chère Mona, Tu es devenue grande d’un coup. Maintenant, on ne peut plus faire la taille, toi et moi. Tu me dépasses de deux têtes! Et le temps où nous nous baladions côte à côte, main dans la main, est terminé. Je m’y étais préparé, je savais que ça arriverait. Tu n’as plus besoin de moi comme avant. J’ai adoré vivre ces moments avec toi! (…) Ton vieil ours qui t’aime, Ouf. »

Les nuits de Mona, album jeunesse écrit par Anne Cortey et illustré par Julia Spiers, à partir de 4 ans, éditions Thierry Magnier, octobre 2020 —

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s