Éden – Rebecca Lighieri

eden

À treize ans, Ruby s’ennuie. Sa vie n’est que monotonie. Au collège, cours et professeurs ne la passionnent pas, ses congénères l’exaspèrent, seule son amie Lou l’impressionne par sa vivacité d’esprit sa curiosité et son enthousiasme sans faille. À la maison, elle ne supporte plus la petite vie ordinaire menée par ses parents avec ses règles ses habitudes sans accroc sans imprévu. Et que dire de sa chambre qu’elle doit partager avec sa petite sœur… Alors pour s’isoler, lire, écouter de la musique, divaguer, Ruby se réfugie dans le cagibi qui jouxte la chambre. Un jour comme un autre pourtant, une chose incroyable lui arrive, là, dans ce placard. Le noir total, un courant d’air qui la happe, puis la lumière, une clairière, des amoureux enlacés. Là voilà transportée dans un monde où tout est beau, radieux, la nature y est luxuriante, les gens – jeunes – sont accueillants et emplis de bienveillance. Aucune trace de pollution sur le sol, dans l’air, dans les rivières. Peu de bruits et des parfums enivrants. La vie semble calme par ici. Dans le village, Trèze – heureux homophone de son âge -, Ruby rencontre des garçons et des filles charmants et fascinants. Surtout le bel Éden, doux séduisant aimable… Mais à peine le temps de faire leur connaissance qu’elle est projetée dans son cagibi. Sonnée mais ravie, elle sourit et n’a qu’une envie : retourner dans ce monde, revoir Éden. Rêve? Réalité? Magie? Monde parallèle? Cet endroit étonnant et étrange, elle y retournera plusieurs fois. Des voyages qui la prendront par surprise lorsqu’elle sera dans le cagibi. Des échappées belles frustrantes aussi, puisque imprévisibles et de courtes durées. Cesseront-elles un jour? Éden disparaîtra-t-il définitivement de sa vie?
Fable écologique, traversée de l’adolescence, roman d’amour, Éden est un livre questionnant mystérieux et sensuel aux personnages attachants, loin des mièvreries et non dénué d’humour.

« – Mais un cerf de quatre mètres, ça n’existe pas!
J’ai crié. Le cerf dirige lentement vers nous son museau noir, puis fait demi-tour et disparaît entre les arbres. Sans hâte. Sans crainte. Presque avec dédain. Éden me regarde, avec une expression indéfinissable.
– C’est peut-être moi qui n’existe pas, Ruby.
– Qu’est-ce que tu veux dire?
– Tu ne t’es jamais posé la question?
Si, bien sûr. C’est même la question qui me hante depuis des mois. Existe-t-il, ce monde où je viens fuir la laideur de la réalité et la monotonie de mon existence? Existe-t-il ou est-il une pure fantasmagorie jaillie du tréfonds de mon inconscient, comme le pense Lou? Un rêve sans plus de substance que les rêves de la nuit? Une vision que j’oublierai en grandissant? »

« Tout ce que je vis à Trèze me semble réel. Beaucoup plus réel que le réel, même. Beaucoup plus intense, beaucoup plus puissant, beaucoup plus beau. Le visage d’Éden à cet instant, ses pommettes hautes, le modelé parfait de ses lèvres, le brun chaud de ses yeux, je n’ai jamais rien vu de plus beau ni de plus… vivant. »

Éden, roman de Rebecca Lighieri, illustration de couverture de Séverin Millet, à partir de 13 ans, collection Medium+, L’école des loisirs, septembre 2019 —

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s