Ilié Prépéleac – Nora Lecta et Aglaé Rochette

ilie1

ilie2

On entre dans ce livre comme dans un rêve. On perd tous ses repères, les éléments les lieux se confondent, il fait froid il fait chaud, on flotte on s’enfonce, la lumière inonde les ombres intriguent. Du bleu du jaune, couleurs qui ensemble, se fortifient. Envers endroit, deux parties d’une même histoire. Une histoire foisonnante où humains animaux végétaux  chimères cohabitent et agissent dans un monde kaléidoscopique à la fois antique et moderne, chamarré et sobre, aux paysages fantastiques et transylvains – l’autrice est roumaine -.  La société est matriarcale et se régénère naturellement ; les petites filles naissent de la longue chevelure des vieilles dames qui se meurent. Mais dans la ville de Panoï, un homme, nommé Ilié, vit parmi ces femmes. Elles ne savent pas le pourquoi du comment de la présence curieuse d’Ilié sur le sol qu’elles foulent et dans l’air qu’elles respirent, mais ne s’en inquiètent absolument pas. Récupérateur de ferrailles le jour, il attend le soir avec impatience car sur sa ligne de tramway aérien Sofia Onega, une jeune femme pleine de grâce y vend des fleurs. Amitié amoureuses, attachement sincère, Ilié et Sofia aiment être l’un avec l’autre. Passionné d’astronomie, il découvre une nouvelle planète Halmer 1113 qui, enceinte, va bientôt devenir mère… Et son arrivée à Panoï coïncide avec la dissolution de Sofia dans l’espace. Passent les mois sans elle, Ilié aperçoit par une lucarne son foulard jaune flotter au loin au-dessus des plaines. Il quitte Panoï, et entreprend alors un voyage au long cours, pour retrouver sa bien-aimée. L’histoire se poursuit donc au verso en Siméria où il fait la connaissance d’une fileuse d’écume qui va lui tisser la trame à suivre. Sur son chemin il trouvera un cheval de mer, un oiseau, une méduse, une truie bleue, un poisson… Ses pas aventureux et impatients le mèneront jusqu’à un grand lac miroitant. La belle Sofia s’y reflétera-t-elle? Un album vertigineux, où les contes et les légendes côtoient des notions contemporaines comme l’écologie, le féminisme, des sujets éternels comme l’amitié l’entraide, et le mélange de deux cultures de deux imaginaires. C’est doux beau captivant étonnant lunaire onirique drôle fabuleux fou… À lire relire admirer méditer!

« L’ombre tombera sur la ville et le ciel germera. Alors le haut sera le bas, le début la fin et viendront les jours heureux. »

« À chaque coin de rue, quelques habitantes fatiguées bayaient longuement aux corneilles ; de temps en temps elles avalaient par mégarde des couleuvres étourdies. »

« Ilié continua ainsi sa marche, les yeux rivés sur le ciel, la tête dans les nuages. (…) À mesure que l’on s’écartait de Panoï, des millions de tortues blanches guidées par leur sultane sillonnaient les champs en direction des sources thermales. Même s’il marchait prudemment pour ne pas gêner leur migration tardive, la neige réduisait considérablement la visibilité et un immense ravin, surgi de nulle part, ne se trouvait plus qu’à quelques pas à présent. Ilié Prépéleac n’eut même pas le temps de songer à s’arrêter qu’il se sentit basculer au fond du gouffre, dans un autre monde peut-être. »

FullSizeRender

Ilié Prépéleac, une histoire racontée par Nora Lecta et illustrée par Aglaé Rochette, à partir de 10 ans, grand album recto-verso, Le Cosmographe éditions, janvier 2020 —

2 commentaires sur “Ilié Prépéleac – Nora Lecta et Aglaé Rochette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s