Le carnet de Lola Boumbadaboum – Baptiste Chaperon et Héloïse Solt

IMG_4721

Deux fillettes dans un parc, surveillées par leur maman. Deux copines de bac à sable. Elles ont le même âge, Lilou et Lola. Elles s’aiment beaucoup, Lola et Lilou. L’une a les cheveux défaits, flous et roux, de grands yeux verts. L’autre a de longues tresses brunes et sur elle, son sac à trésors. Lola est vive, enthousiaste et bavarde, Lilou semble passive, immobile calme et silencieuse. Deux enfants avec leurs différences. Deux amies pourtant. Lilou est autiste. Quand Lola l’a rencontrée, elle a senti qu’elle était « spéciale » avait un comportement étrange. Très vite, elle s’est mise en quête de stratégies pour communiquer avec elle. Avec délicatesse et intelligence, Lola, à chacune de leur retrouvaille au parc, crée des situations, invente des jeux et des histoires pour faire réagir – intéragir -, sourire, rire Lilou. Lola fait le clown, fait semblant de tomber – boumbadaboum -, lui présente Cylou son inséparable poupée, la fait valser dans les airs – et boumbadaboum – trace des chemins dans le sable pour faire rouler des billes à paillettes, lui offre un tube à bulles de savon… et puis elle fabrique un jeu de cartes qui lui permet à travers des dessins de proposer des jeux, de décrire des émotions, de connaître ses envies. Évidemment, quelquefois Lilou reste impassible, crie, pleure… Alors Lola se sent impuissante, triste et pleure aussi un peu, à l’intérieur. Mais le lendemain, un câlin un petit mot de son amie, et le soleil brille à nouveau.
Un petit roman en forme de carnet intime, l’histoire vraie d’un lien d’amitié plus fort que tout, quelques clés pour mieux communiquer avec un enfant autiste. Un texte plein d’amour d’humour de bienveillance et des illustrations orange fluo pétillantes tendres et rigolotes. Ajoutons que l’auteur a dédicacé ce livre à Lucie, son incroyable petite sœur un peu… « spéciale ».

« Je me rappelle, j’étais contente. Il y a pas beaucoup d’enfants dans ce parc, et encore moins de mon âge. J’avais enfin une copine avec qui jouer. Mais cette fille, elle bouge pas. Elle regarde le sable sans dire un mot. Rien. Comme une statue. Moi, quand je fais rien, je fais quand même quelque chose : je me raconte des histoires, je chante… Mais elle, elle fait rien, comme si elle était éteinte. »

« Lilou, c’est ma meilleure copine. Elle est un peu spéciale… Elle est pas comme mes autres copines. Je crois que c’est justement pour ça que je l’aime autant. »

Le carnet de Lola Boumbadaboum, roman de Baptiste Chaperon et Héloïse Solt, ateliers en fin d’ouvrage réalisés par Sarah Marquant – enseignante spécialisée rattachée au service pédiatrie du CHU d’Amiens, éditions Little Urban Mars 2020 —

2 commentaires sur “Le carnet de Lola Boumbadaboum – Baptiste Chaperon et Héloïse Solt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s