Les voisins mode d’emploi Enfermée dehors – Agnès Mathieu-Daudé et Charles Berberian

lesvoisins

Une petite fille – enfin pas si « petite »; onze ans et un tempérament de grande – raconte son quotidien d’enfant de parents séparés. Une mère pilote de ligne qui passe son temps dans les nuages ou à Oslo, Moscou, Orlando, Singapour… Et un père qui passe le sien à conter fleurette à Fleur, passionnée de jardinage. Pas de frère et sœur, plus d’amoureux, peu d’amis, la fillette est souvent seule. Dit comme ça, on pourrait croire que cette histoire est d’une tristesse infinie… Que nenni! Car la grande fille – dont on ne saura le prénom qu’à la toute fin – est pleine de ressource de courage et d’intelligence. La situation n’est ni simple ni agréable mais la vie continue, et elle n’a pas envie de courir derrière alors elle agit en conséquence. Elle se débrouille. Mais un mardi soir comme un autre, elle est seule dans l’appartement maternel quand la sonnette se fait entendre. Elle sort sur le palier, regarde à gauche à droite, s’avance… personne. Puis un bruit de porte. La sienne! Elle se retrouve enfermée dehors! En pyjama! Il va lui falloir demander de l’aide aux voisins… Seulement elle n’en connaît aucun, elle n’a pas l’habitude de parler à des adultes… Heureusement, sa rencontre avec Antoine – un écrivain de l’âge de son père qui en attendant d’avoir du succès, traduit des notices de micro-ondes de l’espagnol –  va bousculer l’existence de cette grande petite fille. Ensemble, ils uniront leur solitude pour résoudre une étrange énigme au sein de leur immeuble.
Des personnages attachants, une histoire tendre drôle et captivante, une écriture joueuse et rythmée, des illustrations pleines de délicatesse – qui me font penser à Sempé et son Petit Nicolas -. En tournant la dernière page, on espère qu’une chose : lire la suite!

« Papa s’est amouraché de la femme avec qui il partage un « jardin potager », c’est-à-dire un petit morceau de terrain vague derrière son immeuble, où la mairie a installé trois ruches et un épouvantail. Maman s’est amourachée de la compagnie aérienne qui l’emploie et avec laquelle elle passe de plus en plus de temps. On peut, sans trop risquer de se tromper, déduire de tout cela que papa et maman n’habitent plus dans le même immeuble. Cela fait deux ans maintenant. Moi, je ne me suis amourachée de personne. Je veux dire, ça m’est déjà arrivé, deux fois, mais de tout ce qu’on entend dans cet horrible mot, c’est plutôt « arraché » qui est resté, et pas « amour ». Alors papa semble nager dans le bonheur et maman dans les nuages. »

lesvoisins1lesvoisins2lesvoisins3

Les voisins mode d’emploi, enfermée dehors, roman jeunesse écrit par Agnès Mathieu-Daudé et illustré par Charles Berberian, dès 8 ans, collection Neuf, L’école des loisirs, mars 2020 —

4 commentaires sur “Les voisins mode d’emploi Enfermée dehors – Agnès Mathieu-Daudé et Charles Berberian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s