Les papillons de Risha – Amarnath Hosany et Minji Lee-Diebold

risha.jpg

Risha ne parle pas. Ses mots ne sortent pas. Ils restent blottis à l’intérieur, près de son coeur, immense. Personne ne peut l’entendre, mais Risha, elle, écoute tout ce qui se passe autour. Et les rires et les blagues d’avant ont été remplacés par les Bipbiiiip et les ClingCling, les cris et le vacarme, les bruits des voitures et la colère des gens… le monde clame sa rumeur et la société s’individualise. Même le soir, quand la petite fille muette rentre chez elle, ce qu’elle voit l’attriste : son père sa mère son frère sont là, mais leurs yeux sont rivés sur des écrans ; télévision, tablette, portable… Chacun est dans sa bulle. Échanges, communications, transmissions, circulations d’idées ; tout a disparu dans cette maison, devenue elle aussi, muette.

Alors Risha s’évade dans l’imaginaire. Son écran à elle, c’est le ciel. Elle s’allonge dans l’herbe et fait tournoyer ses doigts dans l’azur,  dessine des formes et des visages, qu’elle anime. Risha invente des histoires. Et là, elle se sent heureuse.

Un soir à la maison, c’est le black-out. Un violent orage entraîne une coupure d’électricité. La famille est plongée dans le noir. Son père, sa mère, son frère, tous enragent.

On allume une bougie.  Risha fait danser ses mains autour de la flamme vacillante. De l’ombre portée jaillissent des papillons de toutes les couleurs… bientôt la main de sa maman surgit elle aussi, puis les doigts de son papa et voilà ceux du grand frère… Ensemble, ils jouent. Ensemble ils partagent un moment doux et harmonieux.

Une petite fille sensible, un monde bruyant, des écrans qui enferment. Le pouvoir de  l’imaginaire qui démolit les murs et laisse s’envoler les mots comme des papillons. Un très bel album.

« Risha a huit ans, elle ne parle pas et c’est ainsi depuis sa naissance. Elle entend bien par contre. Elle aime tendre l’oreille pour écouter le monde : les échanges des gens, leurs plaisanteries et leurs rires à grands éclats. Or, depuis quelques temps, assez longtemps même, elle n’entend plus les mêmes harmonies. »

« Ça surfe, ça chat, ça zappe… en silence. Les regards se croisent mais ne se rencontrent pas. À la maison, c’est un film muet qui se joue quotidiennement. »

 

Les papillons de Risha, album écrit par Amarnath Hosany et illustré par Minji Lee-Diebold, à partir de 7 ans, éditions HongFei, novembre 2018 —

8 commentaires sur “Les papillons de Risha – Amarnath Hosany et Minji Lee-Diebold

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s