Les nouvelles vies de Flora et Max – Martin Page et Coline Pierré

floramax

Flora et Max se sont rencontrés à distance -La folle rencontre de Flora et Max -. Par correspondance. Leurs mots ont voyagé de l’un à l’autre.  Des mots aimables et bienveillants, généreux et fraternels, humbles et respectueux. Ils avaient tant besoin de réconfort et d’encouragement ces deux-là. Flora avait été incarcérée suite à une violente agression, Max était emmuré aussi, phobique social, il était incapable de sortir de chez lui. Durant des mois, ils se sont envoyés des lettres. Sans barrière, ils se sont tout racontés de leur vie, de leur peine, de leurs envies. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, Flora sort de prison. Max l’attend dehors. Ils ont franchi les murs qui les retenaient.  Se voient physiquement pour la première fois, pourtant c’est comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Ces deux êtres, solaires mais maladroits, bons mais fragiles, tendres mais tourmentés vont avancer ensemble. Et tenter de donner du sens à leur vie respective, d’envisager un avenir. Flora s’inscrira à l’université pour étudier l’anthropologie, Max commencera un apprentissage pour devenir cuisinier. Le contact avec les autres sera difficile, mais il s’accrochera. Flora prendra un petit boulot dans une maison de retraite et entrera dans une équipe de roller derby. Max trouvera la quiétude en jouant du ukulélé, en voyant Flora régulièrement, en lui écrivant aussi, parfois. La fréquentation des pensionnaires et des filles du roller lui apportera à elle, beaucoup d’empathie. Mais leur équilibre, déjà instable, sera malmené lorsqu’ils apprendront qu’un projet de centre commercial détruirait la maison de retraite. Ensemble, ils décideront de se battre pour empêcher cela, ils feront bouger les choses avec leurs moyens, leur détermination, leur enthousiasme, dépassant leurs maladresses leurs hésitations leurs craintes. Des sentiments amoureux naîtront…

Ces personnages sont si touchants qu’on les suivrait au bout du monde. Les mots précieux et indispensables qu’ils s’envoient ou se disent tout bas nous transportent aussi. Il y a dans l’écriture de Martin et Coline, une telle délicatesse une telle clairvoyance une telle sincérité qu’on est très ému en tournant la dernière page.

« On croit que grandir, c’est comme marcher sur la bordure du trottoir, que tout ce qui importe, c’est de tendre les bras pour garder l’équilibre. On croit que le pire qui pourrait nous arriver, ce serait de tomber et de se tordre la cheville. J’ai appris ces dix-huit derniers mois que plus on avance, plus le trottoir est haut et défoncé. J’ai appris qu’à chaque difficulté on charge ses épaules du poids de nouveaux handicaps, et qu’à nos pieds il y a des crocodiles et des hyènes qui attendent, gueule ouverte, crocs saillants, bave à la commissures des babines, qu’on trébuche. Il ne s’agit plus d’éviter l’entorse, mais d’échapper aux prédateurs. »

« Entre Flora et moi, ça roule. On s’entend bien. Je veux dire : comme si on se connaissait depuis toujours. C’est assez effrayant, car ça signifie qu’entre nous les choses vont se dégrader. Ça s’appelle de l’entropie, c’est une des lois fondamentales de l’univers : un truc existe, c’est super, mais inexorablement, il va s’effriter. La plus belle chose au monde va fatalement s’abîler. J’essaie de ne pas y penser. »

« – Mais je ne suis pas habitué à ce que tout aille bien. Je ne saurai pas gérer ça. Ça me fait flipper. – Ne t’inquiète pas, Max, la vie trouve toujours des moyens pour inventer des problèmes. »

« Le monde est pourri, nous sommes maladroits et minuscules. Mais nous n’allons pas nous laisser faire. »

« J’aime bien l’idée de t’écrire alors que tu es assise sur mon lit. Je ne cesserai jamais de t’écrire. Les mots, c’est notre maison. C’est notre cachette. »

« Tes mots sont mes parachutes et ma cabane, mes vêtements de pluie et mes globules blancs, mon atmosphère. »

Les nouvelles vies de Flora et Max, roman de Martin Page et Coline Pierré, à partir de 13 ans, L’école des loisirs, novembre 2018 —

Publicités

2 commentaires sur “Les nouvelles vies de Flora et Max – Martin Page et Coline Pierré

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s