Choses nouvelles – Bertrand Belin

« Cherchant un banc bien gaulé, trouvant un banc mal gaulé, debout près d’un banc mal gaulé, assis sur ce banc mal gaulé, je chéris ton coeur, je chéris ton coeur, adoré. Dans un coin d’architecture manqué, un méandre de la cité, allons bon, cachant à ma raison que du temps a passé, je chéris ton coeur, adoré. La nuit je parle, je parle seul, je te parle tout seul pour te dire des choses nouvelles. Je chéris ton coeur, adoré. Contournant un vaste chantier de pluie de planches d’acier suspendus songeant au sommeil mathématique des grues, je chéris ton coeur adoré … »

Publicités

4 commentaires sur “Choses nouvelles – Bertrand Belin

      1. Il est loufoque, très original, à part dans le milieu musical, il dénote.. Je l’ai découvert avec la presse musicale que je lis régulièrement et aussi avec Spotify qui est tout le temps branché chez moi 😉 Bises bretonnes Nadège

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s