Sauveur & Fils, saison 4 – Marie-Aude Murail

Sauveur-et-fils4

Quel bonheur de retrouver les personnages du 12 rue des Murlins, côté maison, repaire aimable et tolérant, côté cabinet de psychologue, point de repère pour êtres désorientés. Deux versants qu’arpente, avec bonté et bon sens, Sauveur Saint-Yves, père au grand cœur d’une famille qui ne cesse de s’étendre et guide-accompagnateur aux paroles bienveillantes.

L’ultime saison de Sauveur & fils est toujours aussi savoureuse, pertinente, authentique et captivante.

L’installation de Louise et ses enfants chez Sauveur et son fils est en bonne voie malgré quelques doutes : car de la cave au grenier, la maison est accueillante : Jovo l’ancien légionnaire SDF, Gabin passionné de zombis dans l’attente du retour de sa mère, sans oublier les cochons d’Inde qui ont tendance à se multiplier… et puis voilà que Jérôme, à nouveau libre, souhaite revenir auprès de Louise, quant à Alice, leur fille, elle est en plein tumulte adolescent.

La salle d’attente de Sauveur ne désemplit pas : Ella, jeune fille qui aimerait tant s’appeler Eliot, harcelée sur les réseaux sociaux et au collège a écrit une nouvelle pour le concours Je bouquine et s’inquiète pour son père qu’elle trouve étrange ces derniers temps ; Maylis, 4 ans, cogne sa tête contre les murs bousculant la vie de ses parents, addicts aux écrans ; Margaux et Blandine, deux sœurs – l’une suicidaire l’autre hyperactive commencent une thérapie ensemble ; Samuel, qui vient de retrouver son père – un grand pianiste – est désarçonné depuis que sa mère a contesté cette paternité ; Jean-Jacques, vingt quatre ans,   ne quitte pas sa chambre – dans la maison familiale – où il mange, dort, et passe son temps à éliminer des terroristes sur son ordinateur…

On laisse, à regret, ces êtres de papier qui s’étaient, de livre en livre, incarnés avec tellement de vérité. Une saga admirable et inoubliable.

« Gabin s’était installé chez lui. Jovo s’était installé chez lui. Les cochons d’Inde s’installaient chez lui. Louise eut envie de protester : quand même… Puis elle songea qu’elle était en train de s’installer chez lui et qu’elle espérait y installer Alice et Paul. C’était comme ça : rue des Murlins, au numéro 12, il y avait une maison à la porte grande ouverte. »

« – Madame Luciani, la raisonna doucement Sauveur, votre fils n’a pas besoin de trouver la sortie. Ce qu’il cherche, c’est l’entrée. »

 » Et puis, ne t’observe pas sans cesse, ne te regarde pas de trop près. Le selfie, ça finit par faire loucher. Regarde au loin, Alice ! L’œil humain a besoin de se reposer en regardant les étoiles ou la ligne d’horizon. Ne pense pas tout le temps à toi. Regarde au loin… « 

coeur

Sauveur & Fils, saison 4, roman de Marie-aude Murail, dès 12 ans, L’école des loisirs, Janvier 2018 —

Publicités

4 commentaires sur “Sauveur & Fils, saison 4 – Marie-Aude Murail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s