Le Noir de la Nuit – Chris Hadfield, Kate Fillion et The Fan Brothers

lenoirdelanuit

Chris est un petit garçon joyeux et imaginatif.  Comme tous les étés, il passe ses vacances à Stag Island au Canada, avec sa famille et son chien Albert. La journée, il devient un astronaute, la tête dans les étoiles, installé dans sa belle fusée en carton, ou part à la chasse aux extraterrestres dans les couloirs de la maison avec son compère Albert. Mais quand la nuit approche, le visage de Chris se ferme, ses yeux se baissent. Il a peur du noir.

Les ombres qui envahissent sa chambre prennent des allures de monstres… alors souvent Chris se glisse dans le lit de ses parents, à l’abri. Ces derniers pensent qu’il est suffisamment grand pour faire face à ses angoisses mais rien n’y fait. Leur fils a peur. Il est si noir, le noir de la nuit.

Un soir de juillet 1969, la vie de Chris va être bouleversée. Toute la famille est invitée dans la maison d’à côté – la seule qui possède la télévision sur l’île -. Le chemin pour y aller est sombre, Chris peut voir les monstres par-dessus le toit. Même à l’intérieur, les gens sont plongés dans l’obscurité, la seule source de lumière vient de l’écran vers lequel tous les regards sont tournés.

Apollo 11 vient d’alunir. Dans la pièce, Chris ne voit désormais plus les monstres de la nuit. Il est ébahi par ce qu’il voit : Neil Armstrong, l’astronaute fait des bonds sur la lune. Et il a l’air si heureux malgré le noir qui l’entoure. Et quel noir!  Un noir d’une beauté stupéfiante et enveloppante… Le noir de l’espace, éblouissant et fascinant. C’est décidé, Chris sera astronaute et pour atteindre ce rêve, il lui faudra apprivoiser ses angoisses.

Chris Hadfield, le petit garçon de l’histoire, est devenu en 1992, le premier astronaute canadien. En écrivant cet album inspiré de son enfance, il offre aux petits lecteurs un témoignage précieux et tendre sur sa peur du noir, son courage pour l’affronter et sa persévérance pour faire de son rêve une réalité. Les illustrations sombres et bleutées où la lumière toujours infuse sont sublimes, quant au dosage entre le crayonné-vintage et la technique numérique, il est harmonieux à souhait. Un coup de cœur, forcément.

On découvre avec plaisir à la fin de l’album, une biographie, des photos légendées et un message de Chris Hadfield, que voici :

« Être dans le noir peut être effrayant… mais c’est aussi un endroit fabuleux. C’est dans le noir qu’on devine les étoiles et les galaxie de notre univers. C’est dans le noir qu’on aperçoit les lumières scintillantes du Nord et qu’on peut faire un vœux au passage d’une étoile filante. Et c’est dans le noir, en silence, que j’ai décidé pour la première fois qui j’allais devenir et que j’ai imaginé toutes les choses que je pourrais faire. Le noir, c’est pour les rêves, et le matin, pour les réaliser. » Chris Hadfield

coeur

Le Noir de la Nuit, album écrit par l’astronaute Chris Hadfield et Kate Fillion et illustré pas The Fan Brothers, traduit de l’anglais (Canada) par Ilona Meyer, à partir de 4 ans, Les Éditions des éléphants, Mars 2017 —

Advertisements

2 réflexions sur “Le Noir de la Nuit – Chris Hadfield, Kate Fillion et The Fan Brothers

  1. « Le noir, c’est pour les rêves, et le matin, pour les réaliser.” c’est beau, j’aime penser ainsi. Les illustrations sont superbes ! qu’est ce que j’ai hâte que Chloé sache lire pour lui offrir et partager avec elle ces si beaux livres. Excellent weekend Nadège ! Bises 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s