Sauveur et fils, saison 2 – Marie-Aude Murail

sauveur2Début septembre, les vacances estivales sont terminées. Sauveur Saint-Yves et Lazare sont revenus à Orléans, au 12 rue des Murlins . Le voyage aux Antilles – le retour aux origines, libérateur – a été riche d’enseignement. Père et fils reprennent l’un et l’autre le chemin du cabinet de psychologie et de l’école.

On retrouve avec plaisir,  les patients : Ella qui aimerait tant être appelée Elliot, Blandine la soeur hyperactive de Margaux, qui depuis sa tentative de suicide n’est plus autorisée par ses parents à consulter Saint-Yves, Madame Dumayet l’institutrice perdue et déprimée en quête d’un remède, Gabin Poupard accro aux jeux vidéo qui s’est fait une place dans le grenier de Sauveur – sa mère, schizophrène, étant souvent à l’hôpital -, Alexandra et Charlie un couple d’homosexuelles ; les visages de la Vie Privée : Paul le meilleur copain de Lazare, Louise maman de Paul et amoureuse du psychologue, Alice sa fille de treize ans – désarçonnée par cette nouvelle famille qui se reconstruit sous ses yeux -; Gustavia – qui va donner naissance à une ribambelle de bébés – et Bidule, les hamsters –  ; on découvre les derniers arrivés : Samuel Cahen un ado négligé qui fait le désespoir de sa mère – possessive et dissimulatrice -, Madame Gervaise Germain une martiniquaise souffrant de troubles obsessionnels compulsifs – persuadée d’avoir été ensorcelée -, Pénélope Motin une mythomane , Raja une petite fille venant de Syrie traumatisée par ce qu’elle a vu… et Jovo un vieil SDF ancien légionnaire qui va trouver refuge chez Sauveur – la figure bienvenue du grand-père -…

C’est tout un monde qui gravite autour de Sauveur et son fils. Des individus empêtrés dans la confusion, la peur, le doute, la tristesse, l’incompréhension d’eux-mêmes et des autres, bloqués dans une impasse, mal entourés mal conseillés, des êtres affaiblis démunis. À la recherche d’une lumière, d’un guide, d’une orientation, d’une écoute bienveillante. Sauveur Saint-Yves est là pour les accompagner mais lui aussi a ses failles…

Dans ce second tome, on poursuit notre cheminement sur « la planète » des ados, expression de Marie-Aude Murail. Un astre multiforme et fascinant. Elle en parle avec une telle justesse   et une si grande sensibilité que le lecteur ne peut qu’être happé par l’histoire – les histoires – et accroché aux personnages. Les thèmes abordés, avisés, sont actuels ( famille recomposée, homosexualité, harcèlement scolaire via les réseaux sociaux, traumatismes des réfugiés, enseignant dépassé, addictions…). L’auteure dessine le portrait d’une génération avec sincérité et objectivité. Sans pathos – le facétieux, quant à lui, est bien présent -, elle sème intelligemment ses mots comme autant de petits cailloux, à saisir.

« Être une larve rose aux yeux clos, se disait Sauveur ce vendredi matin, penché au-dessus de la cage de madame Gustavia. Avoir un instinct de survie, mais ne pas savoir qu’on va mourir. Être un hamster de cinq jours. Ne pas porter sur ses épaules la responsabilité de Margaux Carré, d’Ella Kuypens, de Gabin Poupard, de madame Gervaise Germain, de la petite Raja Haddad… Alex et Charlie avaient décommandé leur rendez-vous de la fin d’après-midi, mais Pénélope Motin avait surgi de nulle part avec un nouveau problème qui « urgeait ». Vu sa désinvolture, Sauveur aurait pu l’envoyer promener. Mais la jeune femme lui demeurait indéchiffrable. C’était ce qui lui permettait de supporter son métier : la curiosité. »

 » À quoi reconnaît-on l’amour? À l’élasticité du sol sous vos pieds, au pétillement de l’air que vous respirez… »

 » Lors de son ultime séance avec son psychothérapeute, celui-ci lui avait expliqué qu’on avait trois options lorsqu’on était devant une épreuve : combattre, fuir, ne rien faire. »

coeur

Sauveur et fils, saison 2, roman de Marie-Aude Murail, dès 12 ans, L’école des loisirs, Novembre 2016 —

Publicités

17 réflexions sur “Sauveur et fils, saison 2 – Marie-Aude Murail

  1. Cette lecture m’a beaucoup émue, tout comme le tome 1. Les deux sont des coups de coeur me concernant. Bravo pour ta chronique qui rend vraiment hommage à la délicatesse et l’intelligence de cette saga.

  2. Je n’ai lu que Oh, Boy ! de M-A Murail mais ce fut un coup de coeur ! Il y a très longtemps, je sens que le prochain sera cette série ! 😉 Merci de m’avoir tentée, hein !!! 😀

  3. Portrait d’une génération que tu aimes, de ces ados riches de questionnements et de recherche sur soi. Il faut absolument que je les lise, le tome 1 d’abord. Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s