Chaton pâle et les insupportables petits messieurs – Gaëlle Duhazé

dsc00211À la lisière d’un bois, dans une maison isolée, vivait un petit chat. Il avait de grands yeux tristes, des moustaches basses, une santé fragile, et un teint si blême qu’on l’appelait chaton pâle. Pour prendre des couleurs, il aurait fallu qu’il sorte de chez lui mais chaton pâle ne respirait jamais l’air du dehors. Confiné à l’intérieur, il passait ses journées à faire le ménage, s’occuper du linge, faire la cuisine. Le reste du temps, il parcourait, émerveillé, des ouvrages sur les animaux sauvages ; « les guépards d’Afrique, les carcajous du Canada ou les ours de l’Artique ». Ces jours-là, sa vie lui semblait satisfaisante mais il y avait les « jours moisis »… de longues heures ternes où sa maison lui paraissait minuscule. Alors il se vêtait chaudement et se préparait à ouvrir la porte, mais il la franchissait rarement. Car, aussitôt, ça grognait, trépignait, gratouillait… Pop ! Pop ! Pop ! Des petits messieurs surgissaient de partout et envahissaient chaque pièce ; des râleurs, des bavards, des furieux, des protestataires, des affolés, des poltrons, des angoissés. Toujours à critiquer, rien ne trouvait grâce à leurs yeux. Ils étaient IN-SUP-POR-TA-BLES.
Ainsi, chaton pâle n’entreprenait jamais rien. Ses envies, ses souhaits, ses désirs étaient immédiatement réduits à néant par les insupportables petits messieurs.
Mais voilà qu’une nuit, Grand-Mère Chat du Pissenlit et sa monture Myrtille – une corneille -, épuisées par un long voyage aérien aperçoivent la maison éclairée de chaton pâle. Leur spectaculaire atterrissage effraye les petits messieurs mais chaton pâle, lui, va être bien courageux… et sa vie va en être toute chamboulée.
Envolé le manque de confiance en soi, diminués les insupportables petits messieurs, écarquillés les yeux devant la beauté du monde, partagées les idées…
Quel merveilleux album, habile et sensé, tendre et attachant. Une histoire émouvante et vibrante qui atteindra tous les coeurs, car petits et grands, nous connaissons tous ces petites voix intérieures qu’il est si difficile de faire taire. Quant aux illustrations foisonnantes d’idées, de couleurs et de détails, elles nous emportent et nous entraînent dans une traversée de sentiments forts et vrais.

dsc00212dsc00213dsc00214

coeur

Chaton pâle et les insupportables petits messieurs, album jeunesse de Gaëlle Duhazé, Hongfei Éditions, Septembre 2016 —

Publicités

10 réflexions sur “Chaton pâle et les insupportables petits messieurs – Gaëlle Duhazé

  1. Déjà j’ai un gros coup de cœur pour les dessins ❤
    "les « jours moisis »…" que la métaphore est belle je trouve…
    Je te lis et je me dis que je suis déjà émue par le courage de ce petit chaton tout pâle…
    Un album tout mimi!
    Gros bisous

    1. Il est adorable, cet album. Moi aussi, je l’aime cette métaphore, « les jours moisis »… Un livre qui évoque les angoisses des petits avec originalité et poésie. Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s