Camille – Nicolas Comment

La fin d’un Amour, le Mépris qui s’installe, l’hommage à Godard, la Villa Malaparte, la Voix enveloppante de Nicolas Comment, l’Incandescente Milo Mc Mullen aussi brune que Bardot était blonde, un clip Solaire et Sensuel, un texte Littéraire, une musique de Cinéma…

Camille, chanson extraite de l’album Rose Planète…

Jamais je n’oublierais Camille
et comment faire « comme si » Camille ?
Le mot que tu m’as dit ici
en aparté dans l’escalier
de la Casa Malaparte ?

J’étais épris de toi Camille
et personne ne m’a jamais fait
autant d’effet que ça Camille
ni de mal à part toi Camille
dans la Casa Malaparte

Mon Dieu, qu’est-ce qui t’as pris Camille
pourquoi tant de mépris Camille ?
Tant d’âpreté et d’artifices
de cynisme et de cinéma
et tous ces caprices à Capri ?

Quel malappris je fus Camille
lorsque cette furie te prit
en te priant ainsi Camille
mal apprêtée sur le parvis
de la Casa Malaparte

Ta moue boudeuse ma mine défaite
dedans la Villa des Mystères
je pris conscience de ma défaite :
tu n’eus pas de mal à partir
de la Casa Malaparte

Mon Dieu, qu’est-ce qui t’as pris Camille
pourquoi tant de mépris Camille ?
Tant d’artifices et d’âpreté
de cynisme et de cinéma
et tous ces caprices à Capri ?

Furioso la mine défaite
dedans la villa de Curzio
je pris conscience de ma défaite
tu n’eus aucun mal à partir
de la Casa Malaparte

C’est toi qui en paya le prix
car c’est de Capri que j’appris
ta mort Camille accidentelle
dans l’escalier qui monte au ciel
de la Casa Malaparte

Paroles de Nicolas Comment

Advertisements

6 réflexions sur “Camille – Nicolas Comment

  1. Un très joli texte, envoûtant, lancinant. Hélas, le clip contredit cet hommage délicat à Godart /Moravia/ La nouvelle Vague tant il compile les clichés: la bouderie/ le drame/ l’érotisme/ le soleil… Sur sa barque Nicolas Comment s’éloigne de la finesse de ses auteurs fétiches pour atteindre les rives mièvres d’un érotisme rubicond digne d’un film à l’eau de rose des années 80.
    La scène où le chanteur est adossé au mât avec un livre à la main (pour bien montré qu’il est un poète tourmenté) est particulièrement drôle. Bref, je vous recommande d’écouter ce titre surtout pour son texte. Côté musique et images ce n’est pas tout à fait ça: se frotter aux plus grands pour bénéficier de leur aura est un exercice de haute voltige qui demande un peu plus de modestie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s