La chambre – poème de Nadine Fournier

LaliseuseLa liseuse, Carl Holsoe

« Je veux juste un espace à l’abri des regards,
Quatre murs un chez-moi pour enfin respirer,
Accueillir mes humeurs dessinées au hasard,
Enfermer au placard mes illusions dorées.

Je veux juste bannir l’insidieuse âpreté,
Verrouiller les chagrins sur le seuil de ma porte,
Fortifier le loquet, sauver ma dignité,
Dissimuler la clé que ma pudeur exhorte.

Je veux juste bâtir un chez-moi sans façade,
Braver la poussière que mon enfance entasse,
Calfeutrer le volet, façonner l’embuscade,
Estomper l’empreinte d’un passé trop vorace.

Je veux juste grandir, avoir plus d’assurance,
Remonter l’escalier d’un sous-sol trop obscur,
Ne plus longer les murs, m’offrir la délivrance
Et cesser de heurter l’invisible encoignure.

Je veux juste un regard entrouvert sur le temps,
Savourer le présent sans passé ni futur,
Dégager le châssis qui obstrue mes élans,
Accueillir le bonheur d’une vie sans fissure.

Je veux juste un espace un peu plus à l’écart,
Quatre murs un chez-moi pour enfin respirer,
Je veux juste de toi sous mon toit sans regard!
Par la porte arrière, tu trouveras ma clé… »

Nadine Fournier

La chambre, Aux frontières de l’instant, Société des Ecrivains, 2008

Nadine, par-delà l’océan, tes mots ont volé jusqu’au seuil de ma porte. Désormais, ils vont et viennent librement, à coeur ouvert, sans frontières, d’une rive à l’autre, faisant fi de la distance qui nous sépare. Merci de ta présence, de ta générosité, de ton humanité.

Publicités

8 réflexions sur “La chambre – poème de Nadine Fournier

  1. Il y a sans doute une coquille au vers « Je veux juste bannir… » : outre que « insidueuse » n’existe pas, le mot rajoute une syllabe surnuméraire à l’alexandrin, qui est correct si on lit plutôt « insidieuse », mot qui a par ailleurs le mérite d’exister!

  2. Merci pour ce beau poème, sur une idée, le voyage en chambre, qui continue d’irriguer toute la culture pop rock également, depuis I’m fixing a hole sur l’album Sgt Peppers jusqu’à one step closer de Linkin Park : And I’m about to break
    I need a little room to breathe
    ‘Cause I’m one step closer to the edge
    And I’m about to break

  3. Je suis tellement touchée, quelle belle surprise… ❤

    Ma Nadège, au-delà des frontières, le destin m’a fait te connaître, quel précieux cadeau de la vie. Merci d’être aussi belle, aussi toi, toujours présente de ta douceur, fidèle en amitié. Comme quoi les distances ne signifient pas grand-chose quand on se sent aussi près en dedans. Je t’ai posée sur mon cœur…

    Merci ma Nadège, je suis très émue… xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s