Premières lignes #8

En ce dimanche pluvieux mais heureux avec les gros câlins des enfants et leurs doux cadeaux colorés et tendres, j’ai commencé ma lecture de Mariage en douce d’Ariane Chemin, enquête sur la cérémonie secrète de la ravissante et éblouissante Jean Seberg et le bel et grand écrivain Romain Gary. On y entre comme dans un roman… Voici les premières lignes du prologue :

mariageendouce

« C’était une soirée corse, sans étoiles, encore lourde de l’arôme des cistes et du parfum d’iode du maquis : une eau noire et tentatrice dans laquelle on plongerait volontiers si un sixième sens ne vous retenait pas par le cou. » Sais-tu que c’est là-haut que se sont mariés Romain Gary et Jean Seberg? » Un ami insulaire qui quittait rarement son île et voyageait dans les livres me montra du doigt un village de la Gravone, sur la route en Ajaccio et Bastia. Sa vallée avait abrité les noces d’un double prix Goncourt et de l’égérie de la Nouvelle Vague. J’avais ressenti une fierté sans voix. Comme lui j’avais songé à la mort de Seberg, percutée ensuite par le suicide de Gary – cette balle de révolver dans sa bouche, une après-midi avant Noël, et ce mot laissé au pied de son lit : »Aucun rapport avec Jean Seberg. Les fervents du coeur brisé sont priés de s’adresser ailleurs. » Tout le monde a tourné et retourné cette formule mystérieuse : était-ce une vérité testamentaire ou alors un déni, signifiant l’inverse de ce qu’il disait? Leur vie avait été labourée par les chroniqueurs et les biographies, mais leur amour restait un mystère. Nul n’était remonté à la source, à ce jour où ils s’étaient dit oui. La clé de cet énigme sentimentale se cachait peut-être dans le jour des noces. »

Premières lignes, un rendez-vous  de Malecturothèque

Publicités

22 réflexions sur “Premières lignes #8

  1. Romain Gary qui est si cher à mon coeur… ❤
    Je ne pourrai pas passer à côté de celui-là… Merci de la découverte ma Nadège…

    1. Oui, je sais à quel point tu aimes Romain Gary! Un récit intéressant mais toi qui connais si bien cet auteur, tu n’apprendras peut-être rien de nouveau… Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s