Si j’avais une girafe – Shel Silverstein

sigirafeEn lisant Shel Silverstein, on entre dans le monde de tous les possibles, en regardant ses illustrations, on embarque dans une divagation au long cours. Un univers tapissé d’un doux délire où l’imagination n’a aucune borne. Le noir et le blanc s’associent et se répondent avec bonheur sous les yeux amusés du lecteur. Le dessin s’étire sur les deux pages, sortant même parfois du cadre, provoquant ainsi une immersion immédiate.
Auteur et illustrateur (et il a beaucoup d’autres cordes à son arc d’artiste!), Shel Silverstein (1930-1999) est un adepte du non-sens dans ses albums jeunesse – découvert avec On a toujours besoin d’un rhinocéros chez soi –.
Encore une fois, il met en scène un petit garçon et un animal, ici une girafe qu’il dote d’humanité. Il commence par la vêtir, la coiffer, puis arrivent accessoires et autres animaux réels ou mythologiques – baleine, putois, dragon, serpent… –. Le petit garçon charge la girafe jusqu’à la faire crouler sous le poids de son imagination fertile et fantasque … Les détails foisonnent, le blanc s’estompe, le noir s’installe dans un joyeux désordre puis les pages s’éclaircissent à nouveau… la girafe se dépouille devant un petit garçon au sourire radieux.
Un album loufoque et attendrissant où le non-sens règne pour notre plus grand plaisir. Le texte se fait comptine, le dessin envahit la page blanche dans un rythme déchaîné. Ça remue, ça s’agite et on adore, forcément!

« Si elle tombait au fond de la galerie d’une taupe… j’aurai une girafe et demi coiffée d’un chapeau-rat dans un complet veston une fleur sur le museau une guêpe sur le genou de la colle au soulier une flûte vissée au bec une chaise dans les cheveux trimballant un serpent un putois dans un coffre un dragon à roulettes et un clou dans la roue une baleine à la traîne au fond d’un trou de taupe. »

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Livre reçu en Service de Presse.

Si j’avais une girafe, album jeunesse de Shel Silverstein, à partir de 4 ans, Grasset Jeunesse, (première publication en 1964), Mars 2016 —

Advertisements

10 réflexions sur “Si j’avais une girafe – Shel Silverstein

  1. Je raffole de ces illustrations! Et de la mignonne complicité entre l’animal et l’enfant ❤
    Auteur et illustrateur, quel talent!
    Je t'embrasse ma Nadège

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s