Amazone – La Maison Tellier

À  toutes les amazones…

N’oublie jamais personne
N’oublie rien
Disait-elle en chemin
S’il faut jeter sa vie
Au-delà des orties
Où est la poésie ?

À chaque jour sa peine
Ne dis pas que tu l’aimes
À chaque nuit sa joie
Blottie au creux des bras

Pour poser l’amazone, lécher ses hématomes
Remettre un peu de baume, au cœur du cyclone
Caresser du silicone, reposer l’amazone

Si je dois me battre encore
Seras-tu là ?
Dit-elle alors
Elle dessine dans la buée
Une lance enflammée
Mais où est la beauté ?

À chaque jour sa peine
Ne dis pas que tu l’aimes
À chaque nuit sa joie
Blottie, au creux des bras

Pour poser l’amazone, lécher ses hématomes
Remettre un peu de baume, au cœur du cyclone
Caresser du silicone, reposer l’amazone

Publicités

2 réflexions sur “Amazone – La Maison Tellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s