Les plumes (48)… chez Asphodèle

LesplumesLes mots à placer étaient les suivants : Jour, gentillesse, motivation, coupable, fer, almanach, visite, éparpillement, dilettante, farandole, insomnie, maison, passe-partout, plaisir, poésie, éclaircie, tempête, mélancolique, serpillière, agacement, chaleur, respirer, minuscule et syncopé. (Je n’ai pas utilisé le mot dilettante).

Chaque jour de plus est un jour de moins ici. Une joie intense nous a envahi, même si des pensées mélancoliques subsistent encore. Car partir, c’est quitter… Partir, c’est respirer un air nouveau. Quitter, c’est s’éloigner des gens qu’on aime. Leur gentillesse, leurs petites attentions, les verres partagés, les confidences, les éclats de rire, les tempêtes aussi – passagères – . Partir, c’est aussi se sentir coupable – être le méchant de l’histoire qui arrache ses enfants à ses meilleurs amis. Leur dire qu’ils les reverront, alors qu’on sait bien que la distance sépare les êtres, inévitablement…

Cette maison, on en a tant rêvée… Enfin, avoir notre foyer. L’inonder de lumière et de chaleur. Y déposer nos armes. Ne plus vivre dans l’éparpillement. Mettre un peu de poésie dans nos existences. Tellement longtemps qu’on l’attendait, cette maison. De sombres visites en argent qu’on n’avait pas, de déceptions en insomnies, d’agacements en impatience, le pot de fer contre le pot de terre… mais de la motivation, toujours… Et puis vint l’éclaircie, l’embellie.

On n’a jamais autant regardé l’almanach pour voir la farandole des jours s’amenuiser. Détenir enfin la clé, le passe-partout vers notre nouvelle vie. Bientôt, on aura la tête dans les cartons, un pied ici, un autre là-bas. On va tout vider et passer la serpillière à grande eau. Et tout remplir, et passer la serpillière à grande eau. Gestes répétitifs, fatigue, mouvements syncopés, petits travaux et grande paperasse… mais que ces tracas sont minuscules face à ce que nous allons vivre après ça! J’en rayonne déjà de plaisir…

Publicités

36 réflexions sur “Les plumes (48)… chez Asphodèle

  1. Je suis vraiment contente pour toi, ton bonheur transparaît à travers ces lignes ! Tu as même passé DEUX fois la serpillière à grande eau !!! 😆 Etait-ce donc si nécessaire ??? Gros bisous Nadège et bon week-end dans les nouveaux murs de tes rêves ! 🙂

    1. Etre enfin propriétaire, ne plus avoir la sensation de jeter l’argent par les fenêtres tous les mois… Oui, je passe deux fois la serpillière à grande eau. Cette répétition était voulue (un effet de style manqué donc!!) : une fois ici, une fois là-bas… purification, on nettoie tout et on recommence… Sinon, le déménagement devrait se faire fin février… Je t’embrasse.

  2. Je ne te souhaite que des plaisirs mais j’espere que tu ne passeras pas la serpilliere trop souvent sinon bonjour les douleurs de dos !! Je plaisante bien sur tu t’en doute !! Sourires

    1. Oui, je suis heureuse – et un peu anxieuse aussi il faut l’admettre… paperasse, rendez-vous banque, notaire, courtier… bref vivement le déménagement!

  3. Le pot de terre et le pot de fer me rappellent des souvenirs anxieux à propos du prêt 😉
    Bienvenu chez toi😄 Et plein de bonheur, de beaux textes et de belles lectures dans cet havre de paix!
    Bises

    1. Pas facile d’acheter une maison avec un petit budget (je suis maman au foyer)… ça fait des années qu’on cherche une maison… alors tu comprends ma joie! Je t’embrasse, emilie.

  4. Très beau texte Nadège qui dit bien espoirs et peurs d’un déménagement 🙂
     » Partir, c’est aussi se sentir coupable – être le méchant de l’histoire qui arrache ses enfants à ses meilleurs amis.  » … Nous déménagerons nous aussi en 2016 à 600 kilomètre de notre lieu actuel de résidence ….
    Bon emménagement 🙂

  5. Oui, souvent les déménagements ont du bon. On s’allège d’un passé parfois un peu lourd, on allège les valises, et on repart sur de nouvelles bases. Du moins tant qu’on n’a pas trouvé l’endroit idéal pour vivre.

  6. Et toujours la même surprise quand je lis Les Plumes, devant la variété des thèmes avec, pourtant, les mêmes mots de départ! Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu décris, entre la mélancolie et la joie de partir , entre l’impatience et le souci, l’allégresse et la fatigue d’un déménagement pour une vie nouvelle..

    1. Oui, les sentiments se mêlent inévitablement… joie, anxiété, attente, échéances, les papiers administatifs (on va devenir propriétaire)… c’est lourd mais ça ne va aller qu’en s’allégeant!

  7. Quel enthousiasme ! Ton texte respire l’impatience, ton ancienne maison ne devait pas de convenir, j’espère que la nouvelle sera à la hauteur de tes espérances, et les enfants sont en général heureux du bonheur de leurs parents !
    Bises et bons cartons !

    1. Mon ancienne maison (qui l’est encore pour un mois) est une location donc forcément devenir propriétaire me rend très heureuse. Merci pour tes mots, bises.

  8. il n’y a pas longtemps, lors d’une promenade à pied à travers les rues du village, voyant de toutes petites maisons, j’ai dit à mon mari : et si on vendait la nôtre pour en acheter une plus petite ? J’ai vu son regard effrayé… non, il n’est pas près ni prêt à quitter la maison qu’il a bâtie en grande partie il y a 33 ans ! Commencée 3 ans avant et habitée depuis 33 ! Marre de passer la serpillère sur tous ces mètres carrés ! 😀
    Une nouvelle vie pour toi dans cette nouvelle maison, je sens que vous allez y être très heureux.

    1. J’espère que nous y serons heureux oui. Nous devenons propriétaire, je ne supportais plus d’être en location… nous allons enfin nous sentir libre.

      1. Eh voilà. Il faut un jour faire des sacrifices mais qui sont profitables à la famille ! Tant qu’on est jeune. Un toit bien à soi sur la tête pour les vieux jours qui arrivent plus vite qu’on ne le voudrait ! 😏

  9. Un très beau texte Nadael, j’ai pris vraiment plaisir à te lire. « Mettre un peu de poésie dans nos existences » c’est sans doute ce qui nous cherchons dans les mots et dans les livres ;0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s