Bel Ordure – Élise Fontenaille

BelordureUn amour incandescent, éperdu. Une beauté fulgurante, foudroyante. Un esprit libre, délié, un autre ébloui, aveuglé. Une fascination, un ensorcellement. Une passion dévorante. Femme du jour, homme de la nuit. Elle jongle avec les mots, il joue avec le corps. De la lumière à l’obscurité, il n’y a qu’un pas… de danse. Un pas de deux entre des êtres dissemblables. De l’émerveillement au désenchantement. De la sensualité à la douleur. Eva et Adama.
Eva se sent légère ce jour-là en se rendant au café d’Ida. Sur son chemin, elle voit une petite chaise verte abandonnée devant l’école fermée. Parfaite pour enfiler ses chaussures le matin. Des jumelles toute de rose vêtues arrivent face à elle. La photo s’impose. Instantané en vert et rose. Eva le sent, il va se passer quelque chose. C’est un jour heureux. Celui de sa rencontre avec Adama. Sitôt entrée dans le café, il la subjugue. Elle s’avance vers lui et lui dit : « Je vous trouve très beau ».
Ancien danseur de Maurice Béjart, un corps long et fin, une allure souveraine, la peau noire moirée, d’une élégance désinvolte, plus âgé de vingt ans et les traits juvéniles pourtant, Eva est charmée. Artiste hier, marginal aujourd’hui, sans toit, sans-papiers. Aucun lien, aucun bien. Il la suit.
Eva l’idolâtre, le met sur un piédestal. Mais au fil du temps, l’aura d’Adama vacille. L’homme est bouillonnant, impétueux, s’éclipse la nuit, revient à l’aube, ivre. Mensonges, dissimulations et tromperies abîment le regard plein d’amour que lui portait Éva. Le bel-amant devint une bel-ordure.
Une écriture sensuelle et joueuse, une atmosphère tantôt aérienne et vaporeuse tantôt lourde et fiévreuse, des images littéraires comme des photographies, des lieux enchanteurs comme le château de Mortegoutte et sa chambre aux abeilles, des scènes suffocantes, des évocations poétiques, des déferlements de colère.
Je découvre Élise Fontenaille avec ce roman, et ses oscillations du coeur ont fait chavirer le mien.

« Neuf mois. Il m’avait fallu neuf longs mois, tant de jours et tant de nuits, pour en venir à bout, de cet amour-là, de cette folie en moi qui portait ton nom : Adama. Je t’avais vaincu – enfin. Je me sentais vidée, exsangue, libre ! Délivrée comme une femme qui vient d’accoucher. Qu’avais-je donc mis au monde, cette nuit-là ? Moi-même, sans doute, je ne sais pas. Je me sentais étrangement légère, en apesanteur ; j’en oubliais même la souffrance, au mitan de moi. La sensation d’être une cosmonaute, de marcher dans un monde nouveau, où tu ne serais plus, Adama. Comment allais-je faire pour vivre sans toi, en moi, depuis tant de mois… Dans les rues désertes, je bondissais, je dansais… Oui : je dansais ; devant le haut mur gris du Père-Lachaize, je courais, je volais. »

« Allongé de tout son long sur mon sofa, à côté de Kheops, ma chatte noire, alangui et les yeux mi-clos, Adama me faisait penser à un immense chat. Du chat, il avait la finesse inouïe, le corps extensible à l’infini, le visage triangulaire, les yeux fendus, l’indifférence à tout ce qui n’était pas son bien-être immédiat, l’égoïsme nonchalant, absolu. Comme un félin, il vivait la nuit, aussi à l’aise dans les rues qu’entre quatre murs, somnolant le jour, sortant à la tombée du soir, glissant le long des trottoirs comme s’ils étaient tapissés de velours, furtif et silencieux, toujours en mouvement, ne rentrant qu’au matin. Il se laissait caresser, certes, mais sans jamais s’abandonner ; « à quoi bon me fatiguer, puisque tu m’es acquise… », me disait ses regards. »

coeur

Livre reçu en Service de Presse.

Bel Ordure, roman d’Élise Fontenaille, Calmann-lévy, Janvier 2016 —

Publicités

14 réflexions sur “Bel Ordure – Élise Fontenaille

  1. Encore une histoire d’amour qui tourne au vinaigre… la faute à monsieur évidemment 🙂
    D’Elise Fontenaille, j’ai lu « Unica » qui m’a laissé un sentiment plus que mitigé.

    1. C’est beaucoup plus qu’une histoire d’amour, il s’agit plus d’un envoûtement. Je découvre la plume d’Élise Fontenaille avec ce roman, je vais maintenant explorer ses autres romans…

    1. J’ai découvert l’auteure avec ce livre-ci et j’ai tout de suite aimé sa plume. Je vais partir à la découverte de ses autres romans adulte et jeunesse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s