La poésie du jeudi avec…

… Un jeudi poésie particulier puisqu’Asphodèle nous a demandé d’écrire nous-même un poème… Alors, je ne suis pas poétesse (même du dimanche!), mais comme je ne suis pas du genre à me défiler… voici ma prose, à défaut de vers :

J’aurais tellement aimé…

Ecrire quelques vers.
Des vers de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les odeurs.
Des vers ayant de l’allant et de la spontanéité.
De l’aplomb, aussi.
Des vers qui se seraient tenus bien droits,
Devant lesquels on se seraient inclinés.
Des vers élégants, des vers à pieds.

J’aurais tellement aimé compter les syllabes,
Chercher des rimes, m’imposer des contraintes métriques.
Guetter les assonances et les allitérations.
Créer une harmonie, faire valser les mots en une jolie mélodie.
Bâtir un sonnet, rien que ça !

J’aurais tellement aimé enchaîner les métaphores filées, les ellipses et autres anacoluthes.
Glisser ici et là un chiasme ou un oxymore.

J’aurais tellement aimé décrire un paysage enneigé ou un visage ridé.
Poser une atmosphère, laisser courir mon imagination, montrer ma sensibilité.

J’aurais tellement aimé crier l’horreur, murmurer la douceur, chanter l’amour.
Bousculer les mentalités.

Etre dans la contemplation ou le rejet.
Etre dedans ou dehors.
Etre dans la réalité ou la rêverie.
Etre avec ou sans.
Mais être là, toujours… entre les lignes.

J’aurais tellement aimé…

lapoesiedujeudi

Advertisements

29 réflexions sur “La poésie du jeudi avec…

  1. La poésie n’est pas que rimes et allitérations, elle est aussi ce que tu as écrit, des mots qui évoquent, des mots qui suggèrent, des mots qui disent l’indicible. Tout ça pour dire que je trouve ton poème très beau !

  2. « j’aurai tellement aimé… » : hé bien voilà, c’est fait, et brillamment ! un poème, c’est -je crois- d’abord une émotion qui passe à travers les mots, un rythme et une musique. Et là, je crois bien que tout y est.

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne l’émotion d’un poème et sa musicalité… Bon j’ai tenté d’écrire quelque chose, avec le coeur en tout cas! Merci.

  3. Joli essai en tout cas, qui t’empêche autrement, si tu aurais tellement aimé ! j’aime bien « des vers qui se seraient tenus bien droits devant lesquels on se serait incliné » l’image est forte.

  4. Toute la poésie que j’aime, elle vient de là, elle vient du coeur
    Le reste n’est que lie et ratures…
    ¸¸.•*¨*• ☆

  5. Nadège, surtout continue, ne t’arrête pas !!! Je suis complètement d’accord avec Carnets, la poésie c’est tout d’abord faire passer une émotion, une image quelle que soit la forme choisie ! Et tes mots sont toujours justes et sensibles, preuve que tu es (sans le vouloir 😉 ) une poétesse malgré toi ! Comme nous tous qui nous escrimons à aligner les mots au fil des jours sur nos blogs ou dans nos carnets… Le reste, c’est pour les universitaires qui aiment décortiquer et manger des vers et traquent les effets de manche !!! J’ai beaucoup aimé ton poème et c’est bien là le but recherché ! 😉

    1. Et tu l’as fait 🙂
      Plein de beaux jeux de mots les vers de toutes les couleurs, les vers « aplomb » et les « vers à pieds », et les vers élégants 😀 😀 😀
      Et bâtir un sonnet, comme gravir un sommet…Ensuite tu enchaines les sentiments contraires (poser/courir/montrer puis horreur/douceur/amour/bousculer).
      Il y a aussi des mots que je ne connais pas, donc je n’en parle pas!
      Un très beau poème

    2. Avant je n’osais pas montrer ce que j’écrivais, et puis j’ai lu des textes des plumes et me suis dit pourquoi pas? Qu’est-ce que je risque? Et j’en suis ravie. Un grand merci à toi Isabelle!

      1. Effectivement Nadège, on ne joue pas non plus dans la cour des Académiciens, alors on peut oser !!! Et puis, nos textes, parfois (je ne dis pas « toujours ») n’ont pas à rougir… Comme j’aime ta plume, je ne peux que t’encourager à « oser » encore ! 😉

  6. La poésie que nous aimons n’est pas qu’une poésie technicienne même si parfois des figures de style sont assez saisissantes. Mais ton coeur a parlé et c’est bien ainsi.

  7. Peu importe le nombre de pieds, que les rimes soient riches ou non, l’essentiel c’est d’écrire ce que l’on ressent. Et là, vraiment j’adore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s