Carnet à spirales (2)

Durant ma petite enfance, mes parents ne me lisaient pas d’histoire le soir au coucher. Ce rituel se faisait-il dans les autres familles, il y a une trentaine d’années? Sûrement un peu, certainement moins qu’aujourd’hui. J’ai toujours lu des albums à mes enfants, et ce chaque soir. Et je crois que nous sommes nombreux à nous glisser tout près de nos chérubins quand le jour s’éteint, un livre à la main, et tellement heureux d’être à cette place-là.

Quand j’ai su lire, ils ont commencé à m’acheter des livres. Je me souviens des Martine (Hélas…), et des petits romans de la bibliothèque rose et verte ; Oui-Oui, Le club des cinq, Les six compagnons, Les petites filles modèles, François le bossu, Les malheurs de Sophie… Et puis, ce fut l’inscription à la petite bibliothèque de ma non moins petite ville à l’époque. Et là, j’ai rattrapé le temps perdu. Oui, c’est ça. C’est l’impression que j’ai maintenant. L’impression d’avoir perdu du temps. On y allait toutes les trois semaines, si je me rappelle bien. C’était un bonheur de parcourir les rayons jeunesse et de ramener mon « butin » à la maison. Et lire, lire, lire…

Il y a quelques jours, en me promenant sur l’excellent blog La mare aux mots, je lis l’entretien d’une auteure, ou d’une illustratrice, dont je n’ai pas retenue le nom (oups!) qui évoquait ses lectures d’enfance. Et un nom me saute aux yeux : Apoutsiak!! Apoutsiak, le petit flocon de neige de Paul-Emile Victor… Cet album, je l’ai emprunté de nombreuses fois à la bibliothèque. Revoir l’image de couverture m’a beaucoup émue. C’était une sorte de livre-doudou.

apoutsiakJ’ai beaucoup aimé ce livre. Ses illustrations avec cette maman qui portait son bébé sur le dos… l’histoire-documentaire qui nous racontait la vie d’une famille d’esquimaux au Groenland… on découvrait Apoutsiak bébé et l’auteur déroulait sa vie. C’était un dépaysement total, un voyage merveilleux.

Apoutsiak2Je pensais que cet album serait introuvable (il date quand même de 1948!) et bien j’ai eu l’heureuse surprise de voir qu’il était encore publié au Père Castor… alors vous vous doutez bien qu’Apoutsiak sera bientôt sous mon toit, et que je prendrai un ENORME plaisir à le lire à mes enfants.

À demain,

Publicités

18 réflexions sur “Carnet à spirales (2)

  1. Je n’ai pas encore d’enfants mais je compte bien leur lire des histoires. Ces dessins me dissent quelque chose mais je ne suis pas sure d’avoir lu celui ci. Pourquoi ce Helas pour les Martine? J’adorais les lire. J’ai voulu partir en pension avec les malory school, voulu avoir la gomme magique de oui oui, ect… C’est ce qui fait rever un enfant ses premieres lectures. Tellement mieux que tous ces jeux videos…

    1. L’histoire du soir est un moment de partage très agréable avec son enfant… Bah, pour les Martine, je trouve ce genre de littérature est peu lisse avec un côté « conservateur », papa travaille, lit son journal, maman est à la maison et cuisine… Tu parles de Rêve, et bien on ne peut pas dire que l’univers de Martine fasse rêver. Bref, aujourd’hui la littérature jeunesse est riche et inventive et nos enfants en profitent bien!

      1. C’est vrai pour les Martine. Ce que j’aimais surtout c’était les doux dessins. Ce que cela signifie on ne s’en rend compte que plus tard. Mais comme tu le dis, la littérature enfant est aujourd’hui beaucoup plus diversifiée et ça fait du bien!

  2. je pourrais être votre mère ….ce livre a fait mes bonheurs de lecture . Je l’ai toujours dans mon « armoire à nostalgie » et du coup je vais le sortir cet été pour le lire à mes petits enfants

  3. Oh je suis contente que quelqu’un connaisse ce livre, si « précieux » pour moi! Je suis sûre que vos petits-enfants aimeront Apoutsiak!

  4. Oh cette couverture je m’en souviens moi aussi !!!!… Un retour dans le passé, à la bibliothèque du Paquier d’Aupré. Quel bonheur, voici une nouvelle madeleine de Proust.

    Nostalgie de notre enfance quand tu nous tiens.

    >

    1. Oui, depuis que j’ai revu cette couverture, je fouille dans ma mémoire pour retrouver d’autres livres aimés durant mon enfance…

  5. Que de souvenirs tu fais remonter avec Apoustiak ! Ce livre a déclenché ma passion pour les Eskimos, Ça allait durer quelques temps… je trouve ta nouvelle rubrique excellente !😊

    1. OH toi aussi tu connais. Je n’aurais jamais cru que nous serions tant à avoir aimé ce petit Esquimau!! Merci pour ton compliment, bises.

    1. Apoutsiak a peut-être été le déclencheur chez moi… celui qui m’a fait aimé les livres. En tout cas, c’est le premier qui m’a fait voyager!

  6. oh! Mince! ton billet a fait comme une décharge électrique!!! Je le connais celui-là… La famille ne mange t-elle pas de la viande de phoque dans l’igloo?
    Roo, Nadael! Génial!
    Sur ta passion de la lecture, elle est indéniable!
    Bisous

    1. C’est super émouvant n’est-ce pas?! La couverture d’un livre, l’histoire de ce livre et sa propre histoire à soi, des réminescences joyeuses teintées de nostalgie… Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s