Maman a tort – Michel Bussi

P1050462Fascinante mémoire éphémère du tout-petit enfant, un passé qui s’en va, un présent encombrant, un avenir incertain, manipulations et truquages, affabulation ou réalité, conte à dormir debout ou histoire sordide d’adultes, gendarmes et voleurs, affaires de famille d’amitié de coeur et d’argent, une fusée, des pirates, un ogre, un château, un trésor caché, une pluie de verre, un petit garçon frileux, un doudou bavard, des personnages aux noms choisis (idée pas très originale voire lourde!) ; Dragonman, le beau psychologue, Augresse, la commandante vieille fille dure et désenchantée, Angélique, la copine sympa et mystérieuse, Pasdeloup et Lechevalier, deux lieutenants qui ne se quittent pas d’une semelle… des rebondissements en cascade, quelques embuscades, des coups de feu, des méchants et des gentils, un plan judicieux, deux enquêtes qui s’enchevêtrent… un roman policier efficace malgré quelques longueurs et des facilités. La première moitié du livre est un peu lente voire ennuyeuse mais le rythme s’accélère ensuite et ferre le lecteur.

Voici juste quelques mots de l’histoire de peur de dévoiler l’intrigue. Un policier sans suspense n’en est pas un !

Du haut de ses trois ans, Malone le dit haut et fort au psychologue scolaire ; sa maman n’est pas sa véritable maman, il en certain, c’est Gouti qui lui a dit. Et son doudou ne ment jamais. Quand le spécialiste transmet ses inquiétudes à la commandante Augresse, elle ne le prend évidemment pas au sérieux. Il faut dire qu’elle est sur une affaire des plus périlleuses. Entre les élucubrations d’un tout-petit et des voleurs planqués dans la nature, elle fait son choix. Mais de nouveaux éléments se font jour et les types recherchés ne seraient pas étrangers à ce cher petit Malone…

« – Malone Moulin n’a pas encore quatre ans, commandante ! Tout ce qu’il a vécu et vivra encore pendant plusieurs longs mois, il va l’oublier ! Il n’en restera que des fantômes. Je vous l’ai expliqué, la mémoire d’un enfant de moins de quatre ans est une pâte à modeler dont les adultes font ce qu’ils veulent. Alors je veux bien vous croire quand vous me dites que Malone est bien le fils d’Amanda et Dimitri Moulin, mais dans ce cas, il faut prendre le problème autrement. Ces souvenirs ne sont pas entrés dans la mémoire de Malone par hasard ! (…) Avant trois ans, un enfant n’a aucune conscience autonome de lui-même. Le « je » est associé à ce qu’on appelle dans notre jargon la « psyché communautaire ». Sa maman, son papa, sa nounou sont en quelque sorte des prolongements de lui-même… Donc quand Malone nous parle de sa maman d’avant et des souvenirs qu’il associe à sa vie avec elle, il y a une chose dont nous pouvons être certains ; ces images antérieures existent ! Et pour qu’elles existent, il a fallu que quelqu’un les sème, les entretienne. Quelqu’un qui appartient à sa psychée communautaire. Quelqu’un qui a tout fait pour que Malone s’en souvienne. Comme s’il en était le dernier témoin. Le gardien d’un secret, en quelque sorte. »

masse_critiqueLivre lu dans le cadre d’une opération Masse Critique Babelio.

Maman a tort, roman policier de Michel Bussi, Presse de la Cité, Mai 2015 —

Publicités

11 réflexions sur “Maman a tort – Michel Bussi

  1. Vue la vitesse à laquelle il publie, j’ai de moins en moins envie de le lire ! 😥 Je lis aussi des avis très contrastés et je crains la « facilité »… 😉

  2. Pour les noms des personnages, « idée pas très originale voire lourde! », je ne savais pas comment l’exprimer, tu as trouvé les bons mots ! 🙂

  3. Ce roman avait laissé manU « perplexe » ^^, à ton tour tu y trouves des longueurs et des facilités. Ton billet n’en demeure pas moins très beau. Je m’empresse donc à lire ton billet précédant, « Le premier qui voit la mer ». Avec un titre pareil, il y a plus de chance qu’il se retrouve dans ma biblio 😉
    Je t’embrasse

    1. Oui, je me souviens de sa perplexité. Je le rejoins sur certains points même si j’ai quand même été happée par l’histoire dans les cent dernières pages!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s