11/366 réels à prise rapide – Aujourd’hui, fallait pas que

Fallait pas que je m’énerve – même si j’en avais très envie ! -, quand elle est apparue à sa fenêtre, ma petite voisine ! En fait, l’objet de mon agacement concerne ses chiens, lesquels aboient à tue-tête en se ruant contre le portail à chacun de mes passages devant leur maison. Je précise que je fais quatre allers-retours maison-école quotidiennement. Et quand les maîtres ne sont pas là, j’entends les cabots hurler et gratter sur la porte d’entrée… C’est d’un pénible! Mais la demoiselle est souriante lorsqu’elle s’avance vers moi en disant à ses animaux de se taire, et toute attendrissante avec sa main posée sur son ventre qui s’arrondit de jour en jour… alors que voulez-vous je lui ai rendu son sourire en la regardant béatement. Fallait pas que je l’énerve, la petite maman.

Logo réels Queneau2

La liste des thèmes et le règlement sont ici.

Participent à cette aventure quotidienne :

Valentyne sur « La jument verte« , Fred Mili sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette sur « Destinée de pacotille« , Jacou sur « Les mots autographes« , Dominique sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine sur « Mon carnet à Malices » Croc sur « Des mots et des images », Martine sur le blog Littér’auteurs, Rebecca Zartarian-Arabian, Prudence Petitpas, MarieJo64, Eva.

Demain, un moment où j’ai regardé l’heure

Advertisements

14 réflexions sur “11/366 réels à prise rapide – Aujourd’hui, fallait pas que

  1. En effet, très jolie chute. Bon, le ventre rond ok, mais qui c’est qui se coltine les clébards à longueur de journée, à supporter les aboiements, hein, la voisine au ventre vide ? Alors elle a le droit de faire une petite réflexion, non ? Cela apprendra à Bébé que sa maman n’a pas tous les droits, non mais !

    1. Comme je l’écrivais à Philisine, il y a un peu d’ironie dans le texte… si ses chiens me gênaient vraiment, je lui ferai savoir, enceinte ou pas!!

    1. Ces voisins sont là depuis peu… les chiens ne me connaissent dont pas encore très bien. C’est pour cette raison qu’ils aboient tant à mes passages.

    1. J’éprouve toujours un certain attendrissement devant une femme enceinte… mais ce texte n’est pas à prendre au premier degré, si cela me gênait vraiment, je lui dirai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s