La poésie du jeudi avec Jacques Brel

Une île
Une île au large de l´espoir
Où les hommes n´auraient pas peur
Et douce et calme comme ton miroir
Une île
Claire comme un matin de Pâques
Offrant l´océane langueur
D´une sirène à chaque vague
Oh, viens
Viens mon amour
Là-bas ne seraient point ces fous
Qui nous disent d´être sages
Ou que vingt ans est le bel âge
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d´aimer Une île
Une île au large de l´amour
Posée sur l´autel de la mer
Satin couché sur le velours
Une île
Chaude comme la tendresse
Espérante comme un désert
Qu´un nuage de pluie caresse Oh, viens
Viens mon amour
Là-bas ne seraient point ces fous
Qui nous cachent les longues plages
Viens mon amour
Fuyons l´orage
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d´aimer

Une île
Et qu´il nous reste à bâtir
Mais qui donc pourrait retenir
Les rêves que l´on rêve à deux
Une île
Voici qu´une île est en partance
Et qui sommeillait en nos yeux
Depuis les portes de l´enfance
Oh, viens
Viens mon amour
Car c´est là-bas que tout commence
Je crois à la dernière chance
Et tu es celle que je veux
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d´aimer
Une île

Une île, Jacques Brel
GauguinLes montagnes tahitiennes, Paul Gauguin, 1893
D’autres poèmes choisis chez : Asphodèle : L’horloge de Baudelaire, Soène : à Madame M.de Louise Ackermann, Valentyne : Héroïne de Claude Baugée (notre Edualc), Modrone-Eeguab-Edualc : Manque de Ivar Aasen, Marie et Anne : Le Loup de Delambre, Melle La Démonne : Le ballet des heures de Gérard de Nerval, Laure de MicMélo : Distance de Henri Michaux
lapoesiedujeudi
Publicités

15 réflexions sur “La poésie du jeudi avec Jacques Brel

  1. Nadael, prendre le temps de vivre et d’aimer, c’est tellement important, plus les années passent 😉
    Décidément, les paroles des chansons, reprises en poème, prennent une tout autre dimension, elles crèvent l’écran !
    Un bien agréable et émouvant moment passé avec le grand Jacques.
    Bises de Lyon

  2. Jacques Brel était un vrai poète ! Ses mots en sont aussi beaux écrits que chantés… Une « île au large de l’espoir »… Ses Marquises, si chères à son coeur et le tableau de Gauguin à la fin, comme un clin d’oeil puisqu’ils sont enterrés face à face sur cette île qui ne les a jamais rendus ! Cette chanson est peu connue, tu as eu une bonne idée de nous la présenter aujourd’hui ! 🙂 Bises.

  3. Possédant l’intégrale de Brel (la grosse bonbonnière) je connais ce beau texte d’une époque assez ancienne du grand Jacques. C’est vrai que l’oeuvre de Brel, si prégnante à beaucoup, court finalement sur assez peu d’années. Merci.

  4. C’est une chanson et un poème qui me parle au coeur avec cette voix éternellement provocatrice de frissons. Prenons le temps et créons nos îles où que nous nous trouvons ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s