La poésie du jeudi avec Émile Verhaeren

moulinmonetUn moulin à Zaandam, Claude Monet (1871)

« Le moulin tourne au fond du soir, très lentement,
Sur un ciel de tristesse et de mélancolie,
Il tourne et tourne, et sa voile, couleur de lie,
Est triste et faible et lourde et lasse, infiniment.

Depuis l’aube, ses bras, comme des bras de plainte,
Se sont tendus et sont tombés ; et les voici
Qui retombent encor, là-bas, dans l’air noirci
Et le silence entier de la nature éteinte.

Un jour souffrant d’hiver sur les hameaux s’endort,
Les nuages sont las de leurs voyages sombres,
Et le long des taillis qui ramassent leurs ombres,
Les ornières s’en vont vers un horizon mort.

Autour d’un vieil étang, quelques huttes de hêtre
Très misérablement sont assises en rond ;
Une lampe de cuivre éclaire leur plafond
Et glisse une lueur aux coins de leur fenêtre.

Et dans la plaine immense, au bord du flot dormeur,
Ces torpides maisons, sous le ciel bas, regardent,
Avec les yeux fendus de leurs vitres hagardes,
Le vieux moulin qui tourne et, las, qui tourne et meurt. »

Émile Verhaeren, Le moulin (Les soirs, 1887)

Lapoesiedujeudi

D’autres poésies choisies : Asphodèle : Les oiseaux déguisés de Louis Aragon,  Marie et Anne : La soupe de la sorcière de Jacques Charpentreau, Valentyne : Tempête de Thomas Tranströmer, Soène : extrait d’une prière que devait dire Consuelo chaque jour, écrite par Saint-Ex, extraite du livre « A et C de, Nadine : Nataq de Richard Desjardins, Béné31 : Beaux jours d’octobre de Fernand Gregh, Jacou33 : Books on the bookshelves de LR Knost, Modrone-Eeguab : Le Phare d’Eckmuhl de Max Jacobs, LylouAnne : À ma fille de Victor Hugo,DimDamDom59 : Mort aux vaches de Georges Brassens.

Publicités

19 réflexions sur “La poésie du jeudi avec Émile Verhaeren

  1. Emile Verhaeren est ma toute première découverte de la poésie puisque au CP, on apprenait des « récitations » et que la première fut de lui ! Alors inutile de te dire si j’ai gardé pour lui une grande tendresse et que j’éprouve un plaisir immense à le relire ! Ton illustration est juste parfaite, elle colle au texte comme si elle avait été créée pour lui ! 😉

    1. Moi aussi, je me souviens assez bien des poésie de l’école. Et justement, celle-ci Le moulin fait partie de celles que j’ai apprises… Oui, l’illustration s’accorde vraiment bien avec le texte, cela rend le texte encore plus émouvant, je trouve.

  2. Qu’il est triste ce joli poème Nadael et l’auteur un grand classique qui a marqué toutes nos enfances 😉
    Comme c’est beau un moulin. Heureusement, on les restaure maintenant et ils revivent.
    Bises de Lyon

    1. J’aime beaucoup les moulins, et c’est vrai qu’il se dégage d’eux une certaine tristesse… c’est chouette qu’on les restaure, c’est tellement beau un moulin.

  3. C’est drôle quand je suis venue vivre en Belgique en 1970, j’ai appris deux choses 😉 Que Waterloo était en Belgique et que la Place Emile Verhaeren à Bruxelles où je vis porte le nom de ce poète célèbre 😉 Mais contrairement à bon nombre de petits élèves Français, je n’ai pas souvenir d’avoir appris le moindre de ses poèmes 😦 J’avais pourtant 11 ans!!!
    Merci pour ce très beau partage.
    Bisous
    Domi.

    1. Oui, Emile Verhaeren est très connu en France et sa poésie est très apréciée. Comme celle-ci est très imagée, elle est parfaite en récitation!

  4. Qu’il est magnifique ce poème. Je ne sais pas ce qui confère aux moulins un air de mélancolie, un air mystique qui incite à la rêverie. En tout cas, quand je lis ces mots-là, j’ai l’impression de regarder à travers la vitre des souvenirs. Merci pour ce si beau partage. Bises

    1. C’est vrai les moulins dégagent une certaine mélancolie… la lenteur du mouvement des pales doit y être pour quelque chose, et son « association » avec le vent aussi… propice à la rêverie. Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s