Lyuba ou la tête dans les étoiles – Valentine Goby et Ronan Badel

P1010095

Quand on rencontre Lyuba, une jeune fille de quatorze ans, il fait nuit noire et elle est en train de laver du linge dehors dans une grande bassine, ses mains sont glacées, écarlates. Autour d’elle tout n’est que boue et flaques d’eau gelées. Elle ira ensuite étendre sur des fils les vêtements qui ne sècheront jamais mais qu’elle et sa famille enfileront tout de même… comment faire autrement ? Puis, elle prendra des bidons vides et marchera jusqu’à un point d’eau pour les remplir… « bidon, bidon, bidonville, vivre là-dedans c’est coton » chantait Nougaro.

La famille de Lyuba vient de Roumanie. Voilà quatre ans qu’ils ont laissé leur pays, à l’économie catastrophique, aspirant à une vie meilleure en France. Malgré l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne, les conditions de vie n’ont absolument pas changé. Ils vivent pauvrement, dans des lieux insalubres d’où on les chasse régulièrement. Les hommes chinent, les femmes font la manche dans le RER. Lyuaba chante toute la journée, assise à même le sol, par tous les temps. L’argent manque, les expulsions sont fréquentes, l’hygiène est déplorable, les maladies nombreuses. La police veille, Lyuba vit la peur au ventre… comment suivre une scolarité normale ? Ses parents retournent parfois en Roumanie, une maison se construit là-bas et des maris potentiels attendents Lyuba, paraît-il.

Un jour, la jeune fille croise le chemin de Jocelyne, une infirmière. Cette dernière est passionnée d’astronomie. Lyuba qui a l’habitude d’observer les étoiles y voit un signe, un espoir.

Un docu-fiction issu de la collection Français d’ailleurs, qui retrace l’histoire de l’immigration en France. Une collection qui permet aux lecteurs (dès 10 ans) d’apprendre et de comprendre la réalité sur l’immigration à travers un personnage de leur âge ; conditions de vie, relations familiales, scolaires, culture,racisme, intolérance, clichés, intégration. À la fin du livre se trouve un dossier documentaire et pédagogique avec des repères historiques, sociologiques, culturels, des cartes, des photographies et un lexique. Une collection très réussie grâce au regard, aux mots, à la sensibilité de Valentine Goby l’auteure et Ronan Badel l’illustrateur.

« Quand il a fait noir, on a étendu des couvertures par terre. Pas besoin de jumelles ou de télescope, rien que nos yeux pour voir filer l’essaim des Perséides, qui ne sont pas des étoiles et qui ne filent pas. Ce sont des comètes, leurs poussières brûlent au contact de l’atmosphère. La Lune était grosse, ce serait moins spectaculaire que d’autres nuits blanche dans le ciel (…). Quarante huit en une heure. C’est fou ce qu’on voit quand on regarde, quand on s’arrête pour regarder. Quand on cesse de bouger. Alors c’est le monde qui se met en mouvement autour de toi, et tu ne le vois plus pareil. »

P1010096

 P1010101

 P1010102

Autre livre lu de la collection Français d’Ailleurs : Le cahier de Leïla

Livre reçu en Service de Presse.

Lyuba ou la tête dans les étoiles, Les Roms, de la Roumanie à l’île-de-France, écrit par Valentine Goby et illustré par Ronan Badel, dès 10 ans, réédition, Collection Français d’ailleurs, Autrement Jeunesse, Septembre 2014 —

Publicités

13 réflexions sur “Lyuba ou la tête dans les étoiles – Valentine Goby et Ronan Badel

    1. Excellente est le mot qui convient parfaitement à cette collection. Le format poche est plus abordable financièrement et plus pratique pour les enfants. Et Valentine Goby trouve toujours le bon angle pour évoquer ces différentes immigrations.

  1. J’aime beaucoup la nouvelle présentation de ton blog. Vivement les vacances pour que j’aie enfin un peu de temps. Intéressante collection qui veut battre en brèche les idées reçues.

    1. Merci Anis. Je l’ai voulue plus sobre, plus classique et surtout que les articles soient mis en valeur. Oui, cette collection parle de la réalité, a un vrai souci d’informations, balayant les clichés.

  2. C’est important que les enfants aient un regard ouvert sur d’autres réalités. La petite Lyuba vit la peur au ventre et chante malgré tout toute la journée. Un exutoire, sans doute, une leçon de courage marquée par un destin, la rencontre de l’infirmière. Tous les enfants devraient lire ce livre… adultes aussi! Bisous

    1. Oui, qu’ils portent un regard juste et critique. Je crois que Valentine Goby et Ronan Badel se rendent directement dans les collèges pour parler de cette collection. Une réussite.

  3. Un sujet intéressant et une auteur que je dois encore découvrir.Je tenterai bien cette collection auprès de mon petit fils mais les garçons passé 10 ans sont souvent plus scientifiques…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s