Cent instants japonais/Le temps de Japon – Marie Jo Butor, Michel Butor, Olivier Delhoume, Jacques Boesch et Lucien Curzi

100_9665Recto

100_9664Verso

Parfums des cerisiers en fleurs. Etudiants en uniformes rieurs. Temples et sanctuaires ancestraux. Technologies avancées. Bois. Béton. Maison de Thé. Tour de verre. Méditation. Métro boulot dodo. Jardin zen. Foule pressée. Arbres centenaires. Bruits assourdissants. Césure des haikus. Mangas. Calligraphie. Enchevêtrement de routes. Lotus et nénuphars. Hommes et femmes affairés. Combat de sumo. Voitures et bicyclettes. Montagnes enneigées. Accessoires de mode. Ex-voto. Forêts. Cités. Eau bienfaisante. Enseignes et néons. Arts martiaux…

Modernité et Tradition. Flux et reflux. Fusion de passé et du présent. Vision d’un avenir.

Dormir. Veiller. Penser. Courir. Rouler. S’envoler. Monter descendre l’escalier…

Un quotidien étourdissant. Une nature enveloppante. Une religion ancrée. Une clameur et un silence.

Instants de vie. Images fugaces. Temps suspendu.

Recto : cent photographies de Marie-Jo Butor annotées par Michel Butor lors de leur voyage au Japon en 1989. Sensations.

Verso : clichés en noir et blanc d’Olivier Delhoume qui saisit au vol le Japon d’aujourd’hui, et Michel Butor, Jacques Boesch et Lucien Curzi mettent en mots les différentes facettes de ce pays fascinant à travers les images qu’il renvoie. Un magnifique livre d’art.

« Tradition et modernité. Une société s’apprécie à la manière dont elle assume sa dimension patrimoniale au sein de son devenir. Etre contemporain, une façon de toujours se dépasser sans se renier. De persévérer en soi tout en s’actualisant. De s’accomplir en intégrant les contraditions pour les outrepasser. Fluidité. Métamorphoses. Et césures. S’appuyer sur quelques valeurs essentielles, infiniment polies autrefois, pour les interpréter aujourd’hui à l’aune de son désir. » Jacques Boesch

« Photographie, mot félice tout chevillé de syllabes taillées comme dans des pièces de feutre, se décline au jour paradoxal d’une venteuse saison, portes battantes et cale sèche. Japon, théâtre où le nouveau se hisse sur les épaules d’un naguère ravivé des fascinantes lueurs. » Lucien Curzi

« À l’opposé des habitudes occidentales, le temps au Japon se révèle extraordinaire. Il se compresse jusqu’à se cristalliser pour se dillater tout à coup. Au rythme effréné succède une éternité dans la minute pour se reconstruire, méditer, s’évader : fermer les yeux sans crainte. » Olivier Delhoume

« Un balcon sur la montagne

le mur vitré d’une tour

avec la foule à ses pieds

la présence de l’écume

la marée léchant les fûts

le mouvement du feuillage

d’un ginko dans une ruelle » Michel Butor

100_9668                                                                                                                        Le calligraphe, Nara

100_9669                                                                                                     Etudiantes à Shibuya, Tokyo

100_9670                                                                                           Le quai, métro ligne Ginza, Tokyo

100_9671

100_9672

100_9675

Cent instants japonais/Le temps du Japon, photographies de Marie-Jo Butor et Olivier Delhoume, textes de Michel Butor, Jacques Boesch et Lucien Curzi, Editions Notari, Octobre 2013 —

Publicités

9 réflexions sur “Cent instants japonais/Le temps de Japon – Marie Jo Butor, Michel Butor, Olivier Delhoume, Jacques Boesch et Lucien Curzi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s