Le roman d’Ernest et Célestine – Daniel Pennac

Ernest

Durant de longues années, Daniel Pennac a entretenu une correspondance avec Gabrielle Vincent, l’illustre créatrice belge d’Ernest et Célestine. Et cette amie de plume s’en est allée sans que les deux auteurs ne se rencontrent. Alors comme une évidence, l’écrivain a eu envie de raconter l’histoire de ces deux êtres si dissemblables qui deviendront pourtant, envers et contre tous, les meilleurs amis du monde. Le roman d’Ernest et Célestine est en quelque sorte le scénario du film d’animation du même nom, sorti fin 2012.

Au commencement, Ernest le gros ours mal léché et Célestine la petite souris intrépide vivent sur la même planète mais dans deux mondes différents : les ours habitent à la surface de la terre et les souris en dessous. Car il est bien connu qu’une cohabitation entre eux est impossible. Pourquoi, me direz-vous ? Et bien parce que cela a toujours été. C’est ainsi.

Voilà qu’un jour, Ernest découvre Célestine endormie dans une poubelle. En gros ours affamé, son premier réflexe est de la manger mais la souris est maligne… Ces deux-là ne le savent pas encore mais bientôt la petite orpheline et le marginal seront inséparables. Un lien les unit déjà, ils ont l’un et l’autre la fibre artistique ; elle aime dessiner, il adore faire de la musique.

Ils s’entraideront, se soutiendront, et prôneront la tolérance. Mais avant d’en arriver là, de nombreuses péripéties les attendent ; ils devront échapper à la police d’en haut et d’en bas, se cacher et se défendre au péril de leur vie car rien ni personne ne pourra entraver le bonheur d’Ernest et Célestine.

On sent que Pennac s’est amusé à écrire ce roman ; il joue avec ses personnages, les fait intervenir hors de la narration, donne des titres de chapitre hilarants les agrémentant d’apartés – exemple : Comment Ernest s’est fait prendre (chapitre très court parce que ça s’est passé très vite). Même le lecteur a son mot à dire…

Un roman tendre et drôle, rythmé et joyeux. Une belle histoire d’amitié qui fait voler en éclat les a priori.

« – Célestine : (…) Si tu racontes les choses avant qu’elles n’arrivent, tu fiches l’histoire en l’air !

– L’auteur : C’est vrai, Ernest, une histoire, c’est comme une maison, tu ne peux pas commencer par le toit. »

« – (…) un ours et une souris, dans une même maison, ça ne peut pas… enfin, c’est pas…

— C’est pas quoi, Ernest ? C’est pas convenable ? Ça ne se fait pas ? Les ours en haut et les souris en bas ? C’est ça ?

— Et bien oui, depuis toujours c’est comme ça…

— D’accord, Ernest, tu as une cave? »

« Il paraît que le bonheur ne se raconte pas. Il paraît que c’est très ennuyeux, le bonheur. Il paraît qu’il ne se passe rien chez les gens heureux. Ils sont heureux et puis c’est tout. Comme si le temps s’était arrêté. Rien à raconter, à ce qu’on dit. Je ne suis pas de cet avis. Mais alors pas du tout ! Je pense même que si on devait raconter tout le bonheur d’Ernest et de Célestine il faudrait des milliers de pages. Parce que le bonheur c’est à la fois immense et minuscule. »

Le roman d’Ernest et Célestine de Daniel Pennac, Casterman poche, Septembre 2013 —

Voici la bande annonce du film que notre petite famille a vue évidemment, un plaisir partagé.

Publicités

6 réflexions sur “Le roman d’Ernest et Célestine – Daniel Pennac

    1. Je suis allée voir le film avec mes enfants l’hiver dernier, il est magnifique de poésie, de douceur, de drôlerie sans oublier le message plein d’humanité qu’il délivre.

  1. Trop trop bien, ce livre est vraiment magique, je l’ai lu avec Petitdernier et on s’est vraiment régalés… J’ai adoré quand il faisait participer le lecteur et tu as raison, les titres sont vraiment très très drôles. Bref une grande réussite !! J’ai bien envie de le relire et faire (enfin) mon billet !! C’est sympa qu’il soit sorti si vite en poche, une merveilleuse idée cadeau pour Noël…

    1. J’ai tellement aimé le film que j’avais très envie de lire le livre. J’ai ainsi retrouvé avec bonheur ses deux jolis personnages que sont Ernest et Célestine. Mon fils ( 8 ans) est plongé dedans en ce moment. Il adore même s’il connaît déjà l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s