Maison Brume – Impressions d’automne

Doucement,
suis le vent,
emporter,
des volutes d’automne.
Un bref instant,
le regard en suspend,
distrait,
par des éclats de jaune.
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle,
au bord de la toux.
Qu’il neige ou qu’il vente,
que mes bronches se décantent,
gelées par par le vent du Nord.
Que ma peau se tanne,
s’entaille ou se fane,
que le froid me remonte le corps.
je n’en fait qu’à ma tête…
qu’à ma tête.
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle
Laissez-moi dehors,
les pieds dans la boue, à bout de souffle,
au bord de la toux.

Publicités

6 réflexions sur “Maison Brume – Impressions d’automne

  1. Ce poème musical est magnifique. On ne peut que se laisser porter par ses doux effets.
    Merci Nadège! Et bonne rentrée pour tes enfants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s