Kévin et les extraterrestres – Restons calmes!

kevinextra

Parlons immédiatement de la couverture  pétillante ; du bleu électrique, du rouge pompier et du jaune moutarde, mon fils a adoré ce côté punchy. Précisons que les illustrations sont d’Olivier Tallec (Le slip de bain, Mon coeur en miettes), c’est toujours un plaisir de retrouver son trait, sa palette de couleurs et son humour. Ajoutons que la construction du récit est très originale et plaira sans aucun doute aux jeunes lecteurs : Laurent Rivelaygue a écrit sept histoires, des tranches de la vie quotidienne de Kévin, et en guise de transition entre chacune d’entre elles se trouve une petite BD. Une idée judicieuse qui donne du rythme et un côté ludique à l’ouvrage.

Et l’histoire, justement, parlons-en : Kévin a dix ans, il vit dans un village avec ses parents et son chien Rufus, c’est lui qui parle et comme c’est un petit garçon à l’imagination débordante, bavard et très courageux, il nous raconte avec enthousiasme ses aventures. Quand il sera grand, Kévin veut être un justicier, le justicier fantôme précisément, c’est donc vêtu d’un pantalon rouge, d’une marinière, d’une cape bleu et de lunettes sur la tête qu’il passe ses journées.

C’est d’ailleurs en se promenant dans la forêt en quête d’une éventuelle « mission » ou « d’injustices à réparer » qu’il rencontre trois drôles d’énergumènes ; Napo le rouge, petit chef colérique, Albert le bleu, le bricoleur inventeur, et Cassius le jaune, le costaud de la bande (un petit clin d’oeil à Napoléon, Einstein et Clay!). Les trois extraterrestres viennent d’une lointaine planète… et leur autobus-soucoupe est malencontreusement entrée dans un arbre… En attendant de réparer leur navette et de lui trouver du carburant ( du bliclogène), Kévin va devoir faire preuve de ruse, d’audace et de discrétion pour venir en aide à ses nouveaux amis.

Les petites bêtises et les grosses catastrophes s’enchaînent au fil des histoires, on rit beaucoup, et on s’attache vraiment à Kévin, ce petit héros de dix ans qui nous rappelle, à nous adultes, un certain Petit Nicolas ou encore Calvin et Hobbes. La fin étant « ouverte », on attend donc avec impatience la suite des aventures mirobolantes de Kévin et les extraterrestres.

kevin-03 kevin-04 kevin-02 kevin-01

 » J’ai aidé le géant jaune à les démêler, ça n’a pas été facile. On tirait chacun de notre côté, et tout à coup, il y eu un bruit comme quand papa débouche une bouteille de vin, puis hop ! Ils étaient deux devant nous. Ils se sont présentés : Napo le rouge, et Albert le bleu. J’ai dit :

Je suis Kévin, mais c’est mieux de m’appeler le justicier fantôme, vous verrez dans quelques années, tout le monde m’appellera comme ça.

Ils m’ont raconté qu’ils venaient d’une planète très lointaine, qu’ils avaient eu un accident avec leur soucoupe volante. Et là, je leur ai répondu qu’il ne fallait pas me prendre pour un imbécile, parce qu’une soucoupe volante, je savais bien à quoi ça ressemblait ! Une soucoupe, c’était rond, jaune avec un hublot et des lumières qui clignotent, alors que leur machin, c’était un autobus comme celui que je prends parfois avec maman pour aller acheter des baskets avant la rentrée des classes, sûrement pas un vaisseau de l’espace. »

challenge-a-la-decouverte-des-prenoms-1

Kévin et les extraterrestre, Restons calmes! 7 histoires écrites par Laurent Rivelaygue et illustrées par Olivier Tallec, Père Castor-Flammarion, Avril 2013 —

Publicités

3 réflexions sur “Kévin et les extraterrestres – Restons calmes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s