Yakusa Gokudo T.1 Les otages du Dieu-dragon – Michel Honaker

YakusaGokudo

Un roman d’aventures passionnant. Saburo Shirai est un Yakusa ( gangster japonais, membre d’un clan dirigé par un parrain, héritage des samouraïs, code d’honneur…). Le jeune homme vit dans la baie d’Osaka avec sa mère qui est issue d’une famille aisée, son père était à la tête d’une grande pêcherie. Ruinée par l’industrialisation, Madame Shirai éprouve une véritable nostalgie de cette époque, et s’inquiète beaucoup pour son fils qui risque quotidiennement sa vie pour son clan, elle aurait tant aimé qu’il devienne peintre à Paris. Mais Saburo est audacieux et téméraire, son engagement auprès du clan est total, le parrain pense même sérieusement à lui confier sa place.

Lors d’une rixe sur le port, Saburo voit une jeune fille d’une grande beauté sortir des eaux, hagarde. Muette et épuisée, le jeune homme la ramène chez lui. Cette apparition lui rappelle la légende de la princesse Otohimé que sa mère lui racontait quand il était enfant : fille du Dieu-Dragon (Dieu de la mer) la princesse est sauvée par un pêcheur qui la ramène dans son palais maritime, de cette rencontre naîtra un grand amour, mais l’homme veut retourner sur terre pour voir ses parents…

En réalité, la jeune femme sauvée des eaux par Saburo se nomme Mariko et est la fille adoptive d’un chef Coréen. Elle a été enlevée par la pègre Coréenne alors qu’elle jouait sur la plage. Elle n’avait que dix ans. L’auteur fait ici clairement allusion à des faits réels ; depuis une quarantaine d’années, des enfants japonais sont régulièrement enlevés, utilisés par la Corée du Nord afin d’instruire leurs espions (apprentissage de la langue et des coutumes du pays).

Mariko a réussi à s’échapper grâce à un vieux pêcheur. Le chef Coréen compte bien récupérer sa fille qui devient alors une monnaie d’échange entre le clan des yakusas et la pègre Coréenne. Saburo se retrouve alors dans une situation manichéenne ; l’obéissance à son clan ou l’écoute de sa conscience et de son coeur.

L’auteur mêle dans ce roman la triste réalité des otages japonais et l’univers mystérieux des yakusas en intégrant avec intelligence et délicatesse le conte de la princesse Otohimé. Ainsi, douceur, règlements de comptes, action, amour, culture japonaise, mafia, poésie, honneur, relation mère-fils, Histoire forment un tout cohérent et agréable à lire. Un second tome est en préparation.

 

« 1. En toute occasion tu resteras loyal à ton clan. 2. Jamais tu ne révéleras les secrets de ton clan. 3. Si nécessaire tu sacrifieras ta vie pour ton clan. À ce prix s’ouvrira pour toi le Gokudo, la voie ultime. La seule assez noble pour être suivie par le Yakusa. La seule assez périlleuse pour que nul autre ne s’y aventure. »

« Il y a toujours deux vérités. Celle que tu connais et celle que ton ennemi ignore. »

« Je connais l’histoire de ces jeunes enfants qui ont disparu aux quatre coins du pays, sans explication, et cela depuis plus de quarante ans. Des enfants ordinaires, arrachés du jour au lendemain à leurs parents. Evanouis. Enlevé sur la côte, dans la rue, sur le chemin de l’école. Rares sont ceux qui ont réapparus. Ceux de ma génération, comme ta mère, nous savons qui sont les ravisseurs. Ces criminels, ces monstres qui nous dépouillent depuis des années de ce que nous avons de plus précieux… (…) Des Coréens du Nord (…) Les mêmes qui lancent régulièrement des missiles contre nous dans l’indifférence générale. Ceux qui prônent l’anéantissement du Japon depuis toujours. »

« Ils utilisent ces otages comme cobayes, ou pour instruire leurs espions amenés à travailler sur notre sol. Depuis quelques années le nombre d’enlèvements a diminué car le Japon paye la Corée du Nord, à hauteur de plusieurs millions de dollars chaque année, sous couvert d’aide alimentaire, pour acheter la paix. »

 

Yakusa Gokudo T.1 Les otages du Dieu-Dragon, roman jeunesse de Michel Honaker, Flammarion, Février 2013 —

Publicités

Une réflexion sur “Yakusa Gokudo T.1 Les otages du Dieu-dragon – Michel Honaker

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s