Ecoute battre mon coeur – Nathalie Le Gendre

ecoutebattre

Adolescente calme et appliquée, Lula, dix-sept ans, est en classe de Terminale. Elle vit à Nantes auprès de son père, un professeur de musique au caractère impassible et de sa mère, hyperprotectrice, angoissée et colérique. Son frère a d’ailleurs fait les frais du tempérament volcanique de cette dernière quelques années auparavant, quittant le domicile parental avec perte et fracas. Installé à Paris, il est devenu un membre du groupe de musique Noise et en vit tant bien que mal.

Lula aussi apprécie la musique. Quand elle joue du piano, ses soucis s’envolent, son quotidien n’existe plus et une émotion envahit tout son être, une sensation qui la transcende. Seulement sa mère ne l’entend pas de cette oreille, pour elle il ne s’agit que d’un loisir. Il y a le bac à passer, des études à effectuer, un travail à trouver… enfin quelque chose de sérieux.

Si Lula semble faire bonne figure devant l’autorité de sa mère, cette situation lui pèse. C’est alors que Julie, une amie de lycée, l’invite à passer une semaine de vacances chez son père (chef d’orchestre) à Paris. La jeune fille est évidemment ravie de sortir du giron familial l’espace de quelques jours.

Un souffle de liberté s’abat sur Lula. Une rencontre avec un jeune violoncelliste, Mathias, va bouleverser son existence. Leur passion commune pour la musique va d’abord les rapprocher puis l’amour va les cueillir. Lula ne veut plus retourner chez elle…

L’auteure a insufflé de la musicalité dans son écriture ; du rythme, une palette d’émotions, des silences. La lecture est imprégnée de mélodies -une playlist est proposée au début du roman-. Les dialogues et comportements des jeunes gens sont tout à fait convaincants, en revanche j’ai trouvé que l’attitude de la mère de Lula était trop excessive, trop caricaturale. Elle apparaît comme un être diabolique ayant des réactions peu crédibles – met le feu au piano, séquestre sa fille à la maison… – . A part ce bémol, l’histoire de Lula est émouvante, sensible et ses passions – musicale et amoureuse – sont joliment mise en scène.

«  Tous les jours, le même rituel.

J’effleure les touches délicatement.

D’abord les blanches. Puis les noires.

Je n’appuie pas encore. Pas tout de suite.

Je m’imprègne du silence.

Je m’assieds sur le tabouret rectangulaire en velours rouge élimé.

Les paupières mi-closes, je caresse une dernière fois la rangée parfaite et lisse… »

« Un concert est bien plus qu’un spectacle, c’est une émotion partagée entre le groupe et le public qu’on savoure avec ses potes. Et je la sens cette émotion ! Elle se propage par toutes les fibres de mon être, explosant dans mon coeur, rendant mon souffle court, provoquant une montée de larmes de bonheur. Je vibre. Impossible de contrôler mon propre corps qui vit chaque mesure. »

« – Nourris ta musique. Donne-lui vie. Une fois que tu sauras faire cela, la partition la plus complexe sera un jeu d’enfant. Invente-lui une histoire, puise dans les émotions et retransmets-nous le tout. »

challengenotesetmots

Ecoute battre mon coeur, roman jeunesse de Nathalie Le Gendre, dès 13 ans, Collection Emotion, Flammarion, Novembre 2012 —

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s