Plan de table – Maggie Shipstead

plan-de-table

C’est l’effervescence sur l’île de Waskeke en Nouvelle-Angleterre : un mariage va y être célébré bientôt. La future mariée, très enceinte, Daphné Van Meter, est l’ainée d’une famille fortunée. Greyson, l’heureux élu est un jeune homme issu de la même classe sociale. Alors qu’il est descendu à l’hôtel suffisamment loin de toute préparation, Daphné est très entourée dans la résidence secondaire de ses parents, ce qui ne l’empêche pas de se laisser aller à l’oisiveté – qu’ils ont tout deux en commun.

Les invités arrivent. Après quelques flatteries et courbettes échangées, les langues se délient – l’alcool aidant – rancoeurs et jalousies remontent à la surface. La tension est palpable dès les premières pages. L’auteure s’amuse follement à gratter le verni des apparences et à chatouiller les susceptibilités de chacun. L’existence et les travers des personnages sont disséqués sous sa plume habile. Les dialogues sont drôles voire cyniques.

Les demoiselles d’honneurs sont affriolantes, les messieurs sont émoustillés. Winn, le père de la mariée est complètement désarçonné au milieu de toute cette agitation. Ce mariage est un catalyseur d’interrogations sur sa vie et ce qu’il en a fait, et pourquoi bon sang le club très sélect de l’île Le Pequod ne veut pas de lui? Livia – la soeur de Daphné – erre comme une âme en peine récemment séparée d’un homme qu’elle aime toujours. la mère quant à elle semble inébranlable, mais terriblement réaliste sur ce qui se trame autour d’elle, et la galerie de personnages s’étoffe avec tantes, grand-mère, beaux-frères etc… autant de petites histoires qui s’enchaînent à un rythme très soutenu.

Et puis une baleine s’échoue sur la plage, une girouette est arrachée d’un toit, un homard disparaît mystérieusement…

Maggie Shipstead dresse le portrait d’une upper classe américaine qui navigue entre espérances et désillusions. Emmener tout ce petit monde sur une île, lieu clos par excellence et le faire évoluer ainsi quelques jours jusqu’au grand final qu’est le mariage est une idée simple mais tellement efficace. Le lecteur observe avec tendresse, ironie, amusement, agacement, émotion aussi, les individus qui se révèlent sous ses yeux et les liens qu’ils entretiennent entre eux parfois fragiles parfois indéfectibles. Un week-end épique pour une comédie douce-amère très convaincante.

« En les observant, il prit conscience de l’élasticité de ses poumons, de la dureté des racines des arbres sous ses pieds, du mouvement ondulant des muscles de sa gorge quand il avalait sa salive. Son coeur battait furtivement mais il se sentait plein de vitalité. Ce qu’il voyait, c’était la maison d’un autre homme, la fille d’un autre homme avec ses amies. Il était un étranger, un rôdeur, un anthropologue, un chasseur, un habitant des bois exclu de leur monde. »

« Elle était une vieille femme à présent, bientôt arrière-grand-mère, assise sur une terrasse par un beau soir d’été et pensant à la mort. (…) L’amour était encore une chose qui rendait difficile de mourir. A quel moment s’était-elle mise à avoir des pensées si morbides, si résignées ? Elle ne savait plus. La courbe journalière décrite par le soleil à travers le ciel avait pu lui donner l’illusion qu’elle suivait un cercle infini, mais elle savait bien qu’elle avançait sur une ligne droite. »

« L’amitié féminine, c’est un dixième de prévention et neuf de ramassage de débris. »

« Winn n’aurait pu s’imaginer nager dans un tel bonheur, pas dans cette cuisine remplie de femmes toutes fondues en une seule entité, une hydre bavarde qu’il avait épousée, engendrée, tripotée dans la buanderie, embrassée par accident au cours d’une partie de cache-cache ou payée pour organiser un mariage. »

premierroman

Plan de table, roman de Maggie Shipstead, Belfond, Septembre 2012 —

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s