Mon coeur en miettes où les plus beaux jours de ma vie – Charlotte Moundlic et Olivier Tallec

Moncoeur1

Je comprends pourquoi mon fils aime tant les aventures de Michel, dont il avait fait la connaissance dans Le slip de bain : ce petit garçon lui ressemble. Réservé, consciencieux, juste, rêveur, doux, aimable, effrayé par la nouveauté, touché par le regard des autres. Charlotte Moundlic a créé ici un personnage très attachant qu’elle fait merveilleusement évoluer dans l’univers tantôt paisible tantôt cruel de l’enfance.

Une partie de l’existence de nos chérubins est pour nous un mystère. Ils ne nous disent pas tout, dissimulent certains sentiments, leurs chagrins, leurs joies aussi. Ils ont leur vie propre, et c’est justement ces petits moments-là que nous racontent l’auteure et l’illustrateur – dont le dessin est toujours un ravissement.

C’est la rentrée scolaire, Michel est désormais en CE2. Le petit garçon est bien triste, son meilleur ami Malik a suivi ses parents en Espagne pour quelques semaines. Mais, le vide laissé par son copain va vite être comblé par une nouvelle venue en classe, Carmen, dont il est le référent. D’abord terriblement intimidé par la fillette espagnole, un curieux sentiment va naître chez Michel : de la joie et de la tristesse mêlée…

Un très joli album sur les premiers émois amoureux, qui procurent de bien étranges sensations dans le corps et ensorcellent l’esprit. Une tranche de vie précieuse d’un petit garçon de neuf ans.

«(…) les filles, elles sont bizarres. Elles rigolent fort, se disent des secrets et se donnent la main. Parfois elles sont gentilles, et puis d’un coup, quand leurs copines arrivent, elles se mettent à ricaner et à se moquer. Je préfère les éviter, c’est trop d’ennuis. »

« Je me suis couché : impossible de dormir. J’étais très triste et j’ai réalisé que c’était comme si Carmen avait fait pousser une plante carnivore dans mon ventre, avec des papillons qui volent autour. C’est pour ça que ça chatouille le ventre quand elle me sourit. Mais en même temps, ça me dévore le coeur par petits bouts. »

« Elle s’approche et m’embrasse… sur la bouche. C’est doux, c’est chaud, je voudrais que ça s’arrête jamais, ou alors mourir juste après. »

Moncoeur2 Moncoeur3 Moncoeur4

Mon coeur en miettes où les plus beaux jours de ma vie, album écrit par Charlotte Moundlic et illustré par Olivier Tallec, Père-Castor Flammarion, Mai 2012 —

Publicités

Une réflexion sur “Mon coeur en miettes où les plus beaux jours de ma vie – Charlotte Moundlic et Olivier Tallec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s