Présent? – Jeanne Benameur

Present-copie-1

Alors que l’ultime conseil de classe de l’année se profile, entraînant avec lui son lot d’angoisse, d’interrogations et d’incertitude, l’auteure passe en revue les différents protagonistes qui font vivre un collège ; de l’élève au professeur, de la documentaliste à la femme de ménage, du parent d’élève à la principale…
Pas à pas, le lecteur s’introduit dans l’établissement. Il scrute chaque recoin, des classes à la salle des profs, de la cour au CDI, du réfectoire à la pièce réservée au personnel de service… mais il s’immisce surtout à l’intérieur de ces êtres qui travaillent dans ce lieu, partage leurs réflexions, leurs craintes, leur impuissance, leurs espérances aussi.
Il fait la connaissance d’une principale pleine de bonnes intentions mais complètement vidée par les nombreux problèmes à régler, d’une élève qui dessine merveilleusement bien mais on ne bâtit pas un avenir sur quelques crayonnés surtout lorsqu’on est en échec dans toutes les matières dixit certains professeurs, d’une jeune prof en dépression qui se rend compte que ce métier n’est pas fait pour elle, d’une documentaliste qui se bat au quotidien pour partager avec les élèves sa passion pour les mots et pour la lecture, du factotum qui ne compte plus les années passées dans ce collège à voir défiler des jeunes gens si différents et pourtant si semblables, d’une femme de ménage qui s’isole dès qu’elle le peut pour lire, d’une professeure à ornières qui reste sur ses positions coûte que coûte…
De nombreux sujets sensibles y sont abordés : la transmission du savoir, l’évaluation, la langue, la lecture, l’écriture, susciter le goût et l’envie d’apprendre, donner du temps aux élèves et aux apprentissages, la violence, la famille, les budgets trops serrés pour envisager des sorties culturelles,
l’avenir des élèves qui passe par l’orientation…
Jeanne Benameur a écrit là un roman riche en enseignement sur le microcosme d’un collège au quotidien, la réalité n’y est pas voilée, elle nous montre les échecs mais aussi les initiatives que certains osent prendre. Parce que ce roman n’est pas pessimiste, la galerie de portraits qu’elle dresse se veut pleine d’espoir. Alors, en tant que lecteur, on veut y croire aussi.

« Ils écoutent, certains la bouche ouverte, les sourcils froncés. Ce n’est plus le collège. Ce n’est plus le prof. Ce n’est plus la salle de classe et les copains, pour une fois, on s’en fout. On est loin.
La lecture les sépare et les réunit.
Chacun est seul avec les mots. C’est la solitude précieuse de la lecture. Celle qui rend à soi-même.
En même temps, ils sont ensemble comme jamais, chacun avec tous, embarqués dans le même récit.
La voix du professeur délivre l’histoire commune où chacun peut prendre sa place.
Ils sont captivés et ils n’ont jamais été aussi libres. (…) La liberté est à sa vraie place : ils imaginent. »

« Au milieu des livres, l’élève que rien ne préparait à être là écoute. (…) On ne s’inquiète pas de la correction de la langue maintenant. On s’aventure. On part en explorateur. Comme les chercheurs d’or, on ose aller creuser dans la boue. Il ne faut pas hésiter à se salir les mains quand on veut écrire. (…) Avec les mots, on devient. »

« Ne pas parvenir à faire sienne la langue commune, c’est la première violence. Nos élèves, nous le savons bien, viennent souvent de langues maternelles différentes. Ne pas réussir à s’exprimer est une violence permanente. C’est pour cette raison que l’entrée dans l’écriture, la lecture, est fondamentale. S’ils parviennent à donner forme à ce qui les habite, clandestinement et sans papier, j’emploie ces termes à dessein, ils vont mieux. »

Présent?, roman de Jeanne Benameur, Denoël, Août 2006 —

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s