Kuzuryu – Shotaro Ishinomori

kuzuryu

Kuzuryu est apothicaire ambulant et tueur à gages – «il traite le mal» – , selon sa propre expression. En quête de ses origines, il sillonne le japon ( à l’époque féodale) afin de retrouver les neufs pièces d’un ornement en métal représentant un dragon à neuf têtes qui porte le nom, comme lui, de Kuzuryu. Cette découverte lui permettrait ainsi de comprendre l’assassinat tragique des habitants de son village natal – sa mère se trouvait parmi eux – . Les hommes et femmes qu’il rencontre sur sa route sont assez pittoresques et leurs existences parfois intéressantes mais j’avoue que les pérégrinations de ce vendeur ambulant à la recherche de son passé m’ont vite lassée. Ce qui fait que je ne sais pas quoi dire de plus sur ce livre…

N’ayant pas l’habitude de lire des mangas, la lecture « à l’envers » m’a quelque peu déstabilisée. L’utilisation du noir et blanc m’a également déplu. Certes le trait est joli mais la couleur m’a vraiment manqué surtout pour un pavé de 700 pages…

J’ai aimé les illustrations de paysages – vues du ciel – en double page ainsi que certains gros plans sur les regards notamment. Un soin particulier est apporté à l’expression du visage des personnages.

Je ne garderais pas un souvenir impérissable de ce manga mais j’ai beaucoup entendu parler de Quartier Lointain de Jiro Taniguchi. Ce sera certainement mon prochain manga qui je l’espère, me séduira davantage.

« D’un côté une bonté confinant à la bêtise, d’autre part, une malice abusant de cette bonté…La fragilité de ces deux caractères lui donna un haut-le-coeur. »

« Si le coeur de l’être humain se déforme…c’est de lui-même, comme la nature se déforme d’elle-même !! »

« La connaissance pure et sans souillure fait briller la lumière dans les coeurs sombres, fait obstacle à toutes les calamités et éclaire universellement le monde. »

« Bah…A chacun sa vie…Dans ce monde éphémère comme l’écume, il faut le plus possible faire ce qui nous plaît vraiment ! »

kuzuryu1

kuzuryu2

kuzuryu3

Kuzuryu, manga de Shotaro Ishinomori, éditions Kana —

Publicités

4 réflexions sur “Kuzuryu – Shotaro Ishinomori

  1. Malgré tout, il a l’air intéressant. « Quartier Lointain » est vraiment magnifique, mais il faut savoir qu’il n’y a vraiment que très peu de texte, même dans tous les Taniguchi en général. J’ai mis du temps à apprécier le manga, mais parfois, ils sont tellement bien faits qu’on ne peut pas les imaginer autrement que sous cette forme-là. Tu nous diras ce que tu en as pensé.

    1. Ceci est un article de 2011 rapatrié depuis mon ancien blog (j’arrive enfin au bout… j’en avais près de 300 à rapatrier!). Depuis, j’ai lu Quartier Lointain que j’ai beaucoup aimé.

      1. Je comprend, j’en ai moins heureusement – et je me voyais pas rester plus longtemps sur overblog, c’était vraiment pas pratique. J’aime beaucoup Taniguchi aussi, c’est très poétique et il arrive à exprimer beaucoup de choses rien qu’avec des images.

      2. Comme je suis contente d’avoir quittée Overblog. Tout est tellement plus facile ici! De Taniguchi, j’ai lu Quartier Lointain et Terre de rêves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s